La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 414,46
    -522,58 (-1,69 %)
     
  • Nasdaq

    13 298,23
    -327,83 (-2,41 %)
     
  • Nikkei 225

    28 635,21
    +89,03 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,2108
    -0,0060 (-0,50 %)
     
  • HANG SENG

    29 297,53
    -93,73 (-0,32 %)
     
  • BTC-EUR

    25 575,97
    -1 364,07 (-5,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    623,76
    -16,16 (-2,53 %)
     
  • S&P 500

    3 760,46
    -89,16 (-2,32 %)
     

2020, une année faste pour le patrimoine des Français

·2 min de lecture

A la mi-décembre, l’Insee a publié son tableau du patrimoine des Français pour l’année… 2019. Pour savoir ce qu’il s’est vraiment passé l’an dernier, Challenges s'est plongé dans les lignes de la comptabilité nationale, a vérifié les flux de capitaux et les variations de valeurs. Et les résultats sont surprenants.

A la mi-décembre, l’Insee a publié son tableau du patrimoine des Français pour l’année… 2019. L’institut, connu pour sa précision, mais aussi , nous donne donc une vision très lointaine, déjà, de cette évolution. Le tableau que nous dresse l’Insee, c’est celui d’un pays qui connaissait alors –le n’était pas encore là – un "alignement des planètes, avec une forte constante de ses prix immobiliers (+6,6%) et de ses cours boursiers (+25%), conjugué à un chômage en baisse et à des taux de crédits très bas. Le résultat ? Un patrimoine national des ménages en hausse de plus de + 6,2% (après + 2,1 % en 2018), et qui franchit le seuil des 12.500 milliards d'euros milliards d'euros, soit 8,3 fois le produit intérieur net de l'année. "Ce ratio a dépassé les niveaux historiques de 2011 et 2018", relèvent les statisticiens publics.

Un rétroviseur à ajuster

Ca, c’était avant. Pour savoir ce qu’il s’est vraiment passé l’an dernier, il faudra attendre… décembre prochain (et oui, décembre 2021 !), quand les statisticiens de l’Insee auront fini de collecter et de vérifier tous leurs chiffres. Pour le moment, l’Institut n’a qu’une vision très partielle de l’année, celle du premier semestre, ou elle constate, cependant, que "la capacité de financement des ménages a augmenté fortement", alors que les besoins de financement des sociétés ont bondi. Mais peut-on avoir une vision de ce qui s’est véritablement passé sur l’ensemble de l’année dernière et notamment de l’impact réel du Covid sur le patrimoine des Français ? C’est l’exercice auquel s’est livré Challenges, en reprenant chaque ligne de la comptabilité nationale et en lui appliquant les flux de capitaux et les variations de valeurs qui lui correspondent. Un travail minutieux, long, mais forcément approximatif, car nos experts n’ont pas eu accès, comme l’auront les experts de l’Insee dans quelques mois, aux chiffres définitifs.

Les résultats? Etonnants : ils révèlent un cru plus que satisfaisant, pour cette si particulière année 2[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi