Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 876,26
    +703,44 (+1,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 450,59
    -17,51 (-1,19 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2738
    +0,0040 (+0,31 %)
     

20 choses à savoir si vous avez peur en avion

Selon un rapport de l’Association internationale du transport aérien (IATA) publié en 2023, le risque de mourir en avion est extrêmement faible. Si l’on s’en tient aux chiffres, il y a eu cinq accidents mortels l’an dernier sur les plus de 32 millions de vols effectués. Cela signifie qu’en moyenne "une personne devrait prendre l’avion chaque jour durant 25.214 années pour avoir un risque d’accident mortel de 100%". Avouez que cela permet de relativiser un peu.

Le transport aérien est un secteur extrêmement règlementé et contrôlé. Avant d’être mis en service un nouvel avion doit en effet être certifié par des agences de la sécurité aérienne. Ensuite, chaque avion de ligne réalise des opérations de maintenance régulières en fonction du nombre d’heures de vol effectuées et de son âge.

>> Retrouvez en images 20 choses à savoir si vous avez peur en avion

Il faut aussi savoir que lorsqu’un accident aérien se produit, une enquête de sécurité est systématiquement ouverte pour en déterminer les causes. Et lorsqu’il s’agit d’un problème technique, les avionneurs sont tenus de le corriger quitte à ce que leurs appareils soient immobilisés le temps de réaliser les modifications. Le Boeing 737 MAX, cloué au sol pendant près de deux ans, est là pour nous le rappeler.

PUBLICITÉ

Enfin, l’industrie a mis en place des solutions pour de très nombreux scénarios catastrophe comme l’arrêt d’un ou plusieurs moteurs, une dépressurisation de la cabine, de fortes turbulences, l’évacuation de l’appareil sur la terre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Atos s'envole en Bourse, victoire judiciaire aux Etats-Unis
Neuralink va commencer à tester ses implants cérébraux sur des humains
Axa, Allianz, Scor... défections en série au sein de l'alliance des assureurs pour le climat
ChatGPT bientôt inaccessible en Europe ?
“La Bourse et l’euro risquent un krach, gare à une envolée des taux d’intérêt”