La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 126,60
    +305,30 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    13 922,30
    +136,03 (+0,99 %)
     
  • Nikkei 225

    28 508,55
    -591,83 (-2,03 %)
     
  • EUR/USD

    1,2038
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 621,92
    -513,81 (-1,76 %)
     
  • BTC-EUR

    46 223,52
    -779,07 (-1,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 286,19
    +23,23 (+1,84 %)
     
  • S&P 500

    4 169,95
    +35,01 (+0,85 %)
     

Jean-Edouard Lipa : ses révélations surprenantes sur la séquence de la piscine avec Loana

·1 min de lecture

C’est une scène qui restera dans les mémoires de la télé-réalité française : le 28 avril 2001, des milliers de téléspectateurs étaient rivés devant la première saison de Loft Story, sur M6, alors que Loana, la jolie blonde, fricotait avec Jean-Édouard. Sur le bord de la piscine, une scène très sensuelle a provoqué un énorme buzz, au point qu’on en parle encore aujourd’hui ! Alors que Loft Story fête déjà son 20ème anniversaire, Benjamin Castaldi recevait les anciens candidats dans Loft Story, 20 ans après. Jean-Edouard, Fabrice, Christophe et Julie, Kenza, Delphine... mais pas Loana, qui est toujours hospitalisée après avoir été touchée gravement par le coronavirus. En effet, l’état de santé de Loana est préoccupant depuis quelques semaines, mais semble avoir été aggravé par le virus. Malgré cela, la soirée des vingt ans du Loft a tout de même été célébrée par les autres candidats sur C8 jeudi 8 avril 2021. Benjamin Castaldi est notamment revenu sur la fameuse scène qui a provoqué un véritable tollé chez les fans, alors que les "pro-Jean-Edouard" et les "pro-Loana" se sont affrontés sans relâche. "Vous vous êtes rendu compte que vous n’étiez pas cool avec elle, quand même ?" s’est enquis le présentateur. "Oui, oui, c’est vrai… mais en même temps j’avais 20 ans !" s’est-t-il justifié.

Mais selon lui, la fameuse scène sulfureuse aurait pu se passer bien différemment… Benjamin Castaldi explique : "Vous étiez dans la même soirée, et c’est tombé sur vous, mais ça aurait pu ripper !" (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite