La bourse ferme dans 3 h 57 min

Avec le 19M, Chanel donne un coup de pouce à la banlieue parisienne

"Bienveillance, beauté, savoir-faire et grâce", tels sont les mots que Rudy Ricciotti choisit pour évoquer le 19M. Edifié à la gloire des métiers manuels pour la maison Chanel, l'édifice tient une place particulière dans le cœur de l'architecte, fils de chef de chantier. Gainé d'un exosquelette en béton fibré, comme une chrysalide aux réminiscences Art nouveau, le bâtiment redonne à la porte d'Aubervilliers un peu de cette beauté urbaine disparue du paysage. La visibilité du 19M – 19 pour 19e arrondissement, M comme Manufacture de la mode – est tout à fait nouvelle pour la discrète entreprise d'Alain et Gérard Wertheimer. Certes, les ateliers ont quitté depuis longtemps la place Vendôme et la rue Cambon. Certes, Hermès a installé à Pantin, à quelques centaines de mètres à l'est, sa Cité des métiers (sur 28.000 m2, à peu près comme le 19M). Mais l'architecte star et l'emplacement stratégique font la différence...

Le 19M s'implante au cœur d'une zone vitale pour redynamiser le nord parisien, les 200.000 m2 de la ZAC Canal-Porte d'Aubervilliers. Zone autrefois occupée par l'industrie et une main-d'œuvre qualifiée dans les années 1970, elle est de nouveau en ébullition : ouverture du campus Condorcet – le Harvard français –, réhabilitation des Magasins généraux, installation des 1.600 salariés de Veolia… Pour Patrick Braouezec, président de Plaine Commune et membre de surveillance de la société du Grand Paris, l'implantation de Chanel est la "cerise sur le gâteau". "Elle marque le grand retour d'une activité manufacturière qualifiée, explique Yannick Beltrando, l'urbaniste chargé du secteur. On peut imaginer qu'elle entraînera une activité de sous-traitants et, avec l'arrivée du tramway, incitera les classes créatives à résider sur la zone." Pour Bruno Pavlovsky, président des activités mode de Chanel, le bâtiment a une double mission : faire grandir des savoir-faire symbolisant la qualité française tout en soutenant le tissu économique local.

>> Notre service - Vous cherchez

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Renault dans le rouge pour la première fois depuis 2009
Municipales à Paris : Benjamin Griveaux jette l'éponge
La séance de Bourse : tout ce qu'il faut savoir aujourd'hui
Le plan à 100 milliards de l'OCDE pour taxer les multinationales
Autoroutes : l'opération promotion du gouvernement fait un flop