La bourse est fermée

1959, 2022, 2037 : on vous explique la réforme des retraites en neuf dates clés

Le gouvernement entend procéder par étapes temporelles pour mettre en place sa réforme des retraites.

Premières générations concernées, âge pivot, application du système par points, retraite minimum… Marianne détaille ci-dessous les dates clés du projet de réforme des retraites annoncé mercredi par le Premier ministre Edouard Philippe.

1959. C’est la première génération qui devrait être concernée par les réformes annoncées par Edouard Philippe, et non, comme l’a expliqué habilement le Premier ministre, celle née en 1975. Certes, les générations de 1959 à 1974 ne seront pas affectées par le nouveau système par points, qui reste le projet phare du gouvernement. Mais elles le seront par l’instauration de l’âge pivot, qui est l’âge dit « d’équilibre » permettant d’obtenir sa retraite à taux plein. Cet âge pivot sera créé à partir du 1er janvier 2022 et fixé à 62 ans et 4 mois. Il sera ensuite repoussé de quatre mois chaque année pour atteindre 64 ans en 2027, si les partenaires sociaux suivent la volonté du gouvernement.

Problème, qui dit âge pivot dit décote pour celles et ceux qui ne l’auront pas atteint au moment de leur départ à la retraite ! En théorie, les premiers à subir un malus seront les personnes qui partiront avant 62 ans et 4 mois en 2022, et qui sont donc celles nées… à partir de 1959.

Autre exemple concret : hors dispositif « carrières longues » que le gouvernement veut protéger, une personne née en 1964 qui a cotisé tous ses trimestres (169) pour le taux plein pourrait finalement ne pas l’obtenir si elle part à 63 ans en 2027, où l’âge pivot sera alors de 64 ans. Charge aux partenaires sociaux de définir le niveau de la décote qui s’appliquera. A défaut, le gouvernement a prévu un taux de 5 % de malus par année manquante.

Lire la suite