La bourse est fermée

17 000 escort girls de 18 à 70 ans dans plus de 1 000 villes françaises : "Complément d'enquête" a dressé une cartographie de la prostitution en ligne

France 2

Des prestations sexuelles en tous genres proposées sur la toile contre des "roses" (comprenez : des euros)... Il s'agit d'un code mis en place par certaines plateformes web pour contourner la loi : tirer profit de la prostitution est passible de sept ans de prison et 150 000 euros d'amende. En 2020, le "plus vieux métier du monde" se cache à peine pour prospérer sur internet.

Pendant onze mois, "Complément d'enquête" a travaillé sur les deux principaux sites d'escorting, soupçonnés par la police d'être des maisons closes virtuelles. Ses investigations mettent au jour les énormes bénéfices générés par ce type de site. Les plus gros proxénètes se cacheraient-ils désormais derrière la toile ?

Un programme de datajournalisme élaboré spécialement pour cette enquête

Voici comment l'équipe du magazine a procédé : deux ordinateurs, achetés spécialement pour l'occasion, sont restés branchés 24 heures sur 24 tout au long de cette enquête, pour passer au crible les deux sites. "Complément d'enquête" s'est adressé à un jeune crack en informatique pour qu'il conçoive un programme de datajournalisme.

Victor a mis au point une sorte de robot qui simule un utilisateur humain de façon à collecter toutes les données échangées sur ces deux sites, appelés A et B. Cette collecte donne "une idée claire de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi