Marchés français ouverture 3 h 54 min
  • Dow Jones

    35 258,61
    -36,15 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 021,81
    +124,47 (+0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    29 213,04
    +187,58 (+0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1644
    +0,0026 (+0,22 %)
     
  • HANG SENG

    25 758,47
    +348,72 (+1,37 %)
     
  • BTC-EUR

    53 047,07
    -748,24 (-1,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 444,63
    -7,01 (-0,48 %)
     
  • S&P 500

    4 486,46
    +15,09 (+0,34 %)
     

En 16 ans, Angela Merkel a connu 4 présidents français et autant aux États-Unis

·2 min de lecture

ALLEMAGNE – Départ programmé pour Angela Merkel. Pour la première fois en seize ans, la chancelière allemande ne se présente pas au scrutin du dimanche 26 septembre et quitte la vie politique allemande. Celle qui a été désignée 14 fois “femme la plus puissante du monde” par le magazine Forbes, va laisser un vide en Europe.

Les Allemands s’apprêtent à connaître un changement que les Européens connaissent bien. Car comme vous pouvez le voir dans notre vidéo, depuis 2005, la stabilité allemande jure avec les alternances connues ailleurs sur le continent.

Au lendemain de son élection le 22 novembre 2005, Angela Merkel réserve son premier déplacement officiel pour Paris. Elle rencontre Jacques Chirac et Dominique de Villepin, à l’Élysée et pose les fondements de la relation franco-allemande essentielle en Europe. En 2007, c’est le début de l’ère “Merkozy”, la chancelière allemande et le président Nicolas Sarkozy feront face ensemble à la crise des subprimes de 2008 et travailleront ensemble au pacte budgétaire européen qui sera voté le 2 mars 2012. Nouveau mandat présidentiel en 2012, avec l’élection de François Hollande et une image qui restera. L’union sacrée au lendemain des attentats de Charlie Hebdo en 2015 renforcera le couple Hollande-Merkel. Enfin, c’est avec Emmanuel Macron que “Mutti” (Maman en allemand) devra gérer le Brexit.

Poutine, Obama et Berlusconi

La longévité politique d’Angela Merkel lui aura permis de collaborer avec une pléiade de leaders mondiaux et d’assister à des changements sociétaux importants. Au Royaume-Uni, elle aura serré la main de cinq Premiers ministres, de Tony Blair (parti travailliste) en passant par Theresa May (parti conservateur) jusqu’à Boris Johnson. L’Italie, qui a connu une crise politique majeure, a élu huit Premiers ministres au cours de ces seize dernières années. Dont deux mandants de Silvio Berlusconi et certains chefs de gouvernement restés au pouvoir parfois juste une année.

Comme en France, la chancelière aura rencontré quatre présidents américains. Alors que les relations entre l’Allemagne et les États-Unis étaient au plus bas lorsqu’elle prend ses fonctions en 2005, Merkel saisit l’opportunité d’un nouveau départ avec George W. Bush. Une relation diplomatique chaleureuse et étroite qui s’est poursuivie avec Barack Obama de 2009 à 2017, mais qui connaît ou tournant à 180 degrés avec l’élection du 45e président, Donald Trump. Ce dernier avait même ignoré la demande de Merkel, de lui serrer la main lors de leur première rencontre à la Maison Blanche.

En revanche une particularité du côté de la Russie, pays qui n’aura connu que deux présidents depuis l’élection de la chancelière allemande: Vladimir Poutine et Dmitri Medvedev.

Personnalité centrale en Europe et dans le monde, Angela Merkel a souvent été la seule femme présente lors des rassemblements internationaux. Restée imperturbable dans son désormais célèbre uniforme veste-pantalon, elle quitte la vie politique allemande à l’âge de 67 ans.

À voir également sur Le HuffPost: Le conseil d’Angela Merkel à la France pour contrer l’abstention

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles