La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +15,89 (+0,45 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,87 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1960
    +0,0047 (+0,39 %)
     
  • Gold future

    1 783,10
    -22,40 (-1,24 %)
     
  • BTC-EUR

    15 107,06
    +255,49 (+1,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,52
    -0,19 (-0,42 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +208,68 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,45 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,41 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,28 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3336
    -0,0020 (-0,15 %)
     

15 choses à ne pas dire lors d'un entretien d'embauche

·2 min de lecture

Personne n'est parfait. Vous pouvez être pro lors des entretiens d'embauche, mais il y a toujours une chance que vous disiez quelque chose d'un peu faux. D'autant plus que les nouveaux arrivants sur le marché du travail sont confrontés à des entretiens virtuels. Il peut arriver que vous vous trompiez et disiez quelque chose de légèrement non professionnel, ce qui ne fera pas nécessairement couler votre candidature. Vos qualifications et votre personnalité attachante pourraient bien l'emporter quand même.

À moins que vous ne disiez quelque chose de tellement mauvais que vous anéantissiez complètement vos chances. Jurer, mentir ou montrer votre ignorance sur les activités de l'entreprise ne vous fera pas seulement mal paraître aux yeux de votre interlocuteur, mais pourrait mettre fin à l'entretien sur-le-champ. Voici 15 faux pas d'entretien qui pourraient vous disqualifier automatiquement, à moins que vous n'ayez vraiment de la chance :

Des questions comme celle-ci donneront l'impression que vous ne vous souciez même pas assez de l'entreprise pour lancer une simple recherche sur Google. Faites quelques recherches sur l'entreprise et sur votre interlocuteur afin de mettre en avant vos atouts.

Comment avez-vous réussi à vous rendre aussi loin dans le processus si vous ne savez pas pour quoi vous êtes interviewé ? Si vous êtes légitimement confus, essayez de demander quel type de personne réussit dans le poste, afin d'avoir l'air engagé plutôt que désemparé.

Mettez-vous à la place de votre interlocuteur. Voudriez-vous engager quelqu'un qui semble être sur le point de vous voler votre poste ? Probablement pas. Concentrez-vous moins sur le poste qu'il occupe et plus sur celui pour lequel vous passez l'entretien.

Si vous dites cela, la réponse appropriée de l'interviewer est : "Oh, vous ne l'êtes pas ? Au revoir, alors." Il est clair que le recruteur pense que vous êtes suffisamment qualifié pour parler. Alors, arrêtez de vous déprécier. Ce n'est pas attirant. Cela vous donne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ces 5 façons de gérer votre anxiété ne font qu'amplifier votre stress
Le challenge '52 semaines' vous permet d'économiser facilement 1378€ en un an
6 conseils pour vous préparer mentalement à faire du télétravail à long terme
Pourquoi cette impunité à l’égard des mauvais managers ?
Comment les entreprises doivent maintenant penser et co-construire le télétravail à long terme