La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 980,25
    +1 425,72 (+2,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

Les 15 administrateurs de Danone vont sceller le sort de Faber le 1er mars

·2 min de lecture

EXCLUSIF - Ils vont à nouveau se réunir ce lundi 1er mars, pour débattre des deux sujets clés qui fragilisent le PDG Emmanuel Faber: séparation ou non des fonctions de président et de directeur général et, mise en place du plan Local First avec ses 2.000 suppressions d'emplois. Présentation des 15 administrateurs qui risquent d'écourter le mandat de Faber.

Nouvel épisode dans l'interminable feuilleton qui agite le groupe Danone depuis presque deux ans. Le Conseil d'administration qui se réunit ce lundi 1er mars risque être déterminant. Ses 15 membres réunis sous la présidence d'Emmanuel Faber vont enfin débattre de deux sujets qui cristallisent les tensions, entre eux et parmi les actionnaires qu'ils sont censés représenter. Deux sujets qu'ils n'avaient pas eu le temps d'aborder lors du dernier conseil du 18 février dont l'ordre du jour était fort opportunément copieux avec l'examen des résultats annuels et l'annonce de l'acquisition de la société américaine Follow your heart, entre autres.

Il s'agit pour les 15 administrateurs de la multinationale d'être enfin informés officiellement de l'implantation du projet stratégique Local First, déjà annoncé en interne et à l'extérieur du groupe par le PDG, et qui consiste à unifier l'ensemble des filiales et activités de Danone sous une seule direction dans chaque pays. Ce plan qui semble inquiéter fortement les collaborateurs du groupe va se traduire . Plusieurs membres du Conseil d'administration fulminent de ne pas en avoir été informés officiellement.

Lire aussi

Mais bien sûr, l'autre sujet majeur qui va être abordé ce lundi, concerne la gouvernance du groupe. Faut-il ou non dissocier les fonctions de président et de directeur général? Question subsidiaire, Emmanuel Faber, qui aujourd'hui concentre tous les pouvoirs, doit-il rester en place? Au terme d'une grande enquête auprès de plusieurs parties prenantes, à défaut d'avoir pu contacter les administrateurs eux-mêmes, Challenges propose un état des lieux des forces en présence, en tentant d'apprécier l'appui de chacun à la proposition de revenir à la gouvernance qui existait déjà entre 2014 et 2017.

Le changement est presque certain

S'il est vraisemblable qu'un nouveau mode de gouvernance sera bien approuvé ce lundi, le jeu est en revanche plus ouvert concernant Faber. Le CA va devoir décider si le changement se fait i[...]

Lire la suite sur challenges.fr