La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,16 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1925
    -0,0054 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 698,20
    -2,50 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    41 142,04
    +1 075,51 (+2,68 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,93
    +39,75 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,28
    +2,45 (+3,84 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,65 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,68 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3827
    -0,0067 (-0,48 %)
     

Voici 14 faits peu connus sur les débuts d'Amazon, qui ne devait pas s'appeler comme ça

·2 min de lecture

Lorsque Amazon a été lancé le 16 juillet 1995 comme une simple librairie en ligne, son fondateur Jeff Bezos avait une vision de la croissance explosive de la société et de sa domination sur le commerce électronique. Il savait dès le début qu'il voulait qu'Amazon soit "un magasin de tout".

Récemment, Jeff Bezos a annoncé qu'il quittait son poste de DG après 26 ans et des dizaines de milliards de dollars de gains. Dans son livre de 2013 sur les origines d'Amazon, l'auteur Brad Stone brosse un tableau des débuts de l'entreprise et de la façon dont elle est devenue le mastodonte qu'elle est aujourd'hui.

À lire aussi — Les 12 meilleures comédies à voir sur Amazon Prime Video

Jeff Bezos voulait à l'origine donner à la société le nom à consonance magique de "Cadabra".

Le premier avocat d'Amazon, Todd Tarbert, l'a convaincu que le nom ressemblait trop à "cadavre", surtout au téléphone. (Jeff Bezos a également favorisé le nom "Relentless". Si vous visitez Relentless.com aujourd'hui, vous êtes redirigé vers Amazon).

Il a finalement choisi "Amazon" parce qu'il aimait que la société porte le nom du plus grand fleuve du monde, d'où le logo originel de la société.

Il n'a fallu que quelques semaines avant que la cloche ne sonne si fréquemment qu'ils ont dû l'éteindre. Dès le premier mois de son lancement, Amazon avait déjà vendu des livres à travers les 50 États américains et dans 45 pays différents.

À lire aussi — Le réseau social Parler est de nouveau en ligne après avoir été banni par Apple, Google et Amazon

Les distributeurs de livres exigeaient des détaillants comme Amazon qu'ils commandent 10 livres à la fois, et Amazon n'avait pas encore besoin d'un stock aussi important (ou n'avait pas autant d'argent).

L'équipe a donc découvert une faille : ils commandaient un livre dont ils avaient besoin, et neuf exemplaires d'un obscur livre sur le lichen, qui était toujours en rupture de stock.

Aux balbutiements d'Amazon, les serveurs utilisés par la société nécessitaient tellement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Sur Clubhouse, les conversations audio ne sont pas sécurisées et peuvent être enregistrées
EN DIRECT - Tout ce qu'il faut savoir sur le bitcoin et les cryptomonnaies
Facebook va de nouveau reprendre les contenus des médias australiens
Mars comme si vous y étiez : Perseverance filme son atterrissage
Voici Rob, le robot barman avec qui papoter en 8 langues sur le nouveau bateau de MSC Cruises