Marchés français ouverture 4 h 38 min
  • Dow Jones

    28 363,66
    +152,84 (+0,54 %)
     
  • Nasdaq

    11 506,01
    +21,31 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    23 503,40
    +29,13 (+0,12 %)
     
  • EUR/USD

    1,1809
    -0,0017 (-0,14 %)
     
  • HANG SENG

    24 810,74
    +24,61 (+0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    10 930,82
    +1 573,17 (+16,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    260,27
    +4,17 (+1,63 %)
     
  • S&P 500

    3 453,49
    +17,93 (+0,52 %)
     

12 astuces que Steve Jobs, Jeff Bezos et d'autres dirigeants célèbres utilisaient pour diriger des réunions

·2 min de lecture

Les Américains assistent à quelque 11 millions de réunions par jour. Et la plupart des chefs d'entreprise trouvent que la majorité d'entre elles sont improductives, selon une enquête menée en 2017 auprès de 200 dirigeants par le Harvard Business Review. Lorsque les réunions se déroulent mal, c'est généralement dû à des ordres du jour négligés, à des règles de base non articulées et à un trop grand nombre de participants, entre autres erreurs structurelles fondamentales.

Certains des dirigeants les plus efficaces de l'histoire — le tsar de General Motors Alfred Sloan, le DG d'Apple Steve Jobs, ou la directrice de l'exploitation de Facebook Sheryl Sandberg — ont personnellement dirigé les réunions qui remplissaient invariablement leur calendrier. Voici les conseils et astuces qu'ils ont utilisés pour rendre les réunions plus productives.

Alfred Sloan a dirigé General Motors (GM) des années 1920 aux années 1950. Durant cette période, il a mené GM vers des sommets et en a fait la plus grande entreprise du monde — dans les années 1950, GM détenait 46% du marché automobile américain et employait plus de 600 000 Américains.

On attribue également à Alfred Sloan l'invention de la structure d'entreprise moderne.

Selon le gourou du leadership Peter Drucker, comme on peut le lire ci-dessous, la note de suivi était l'un des outils préférés d'Alfred Sloan.

Après toute réunion officielle — au cours de laquelle il se contentait d'en annoncer le but, d'écouter ce que les gens avaient à dire, puis de partir — Alfred Sloan envoyait une note de service avec un plan d'action.

Voici le point de vue de Peter Drucker :

[Alfred Sloan] a immédiatement rédigé une courte note de service à l'intention d'un des participants à la réunion. Dans cette note, il résumait le débat ainsi que ses conclusions et il exposait en détail toute tâche décidée au cours de la réunion (y compris la décision de tenir une autre réunion sur ce sujet ou d'étudier plus longuement une question). Il a précisé la deadline (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Alternance : 9 conseils pour trouver une entreprise d’accueil 'malgré tout'
Pourquoi cette impunité à l’égard des mauvais managers ?
Managers, voici 9 conseils pour une reprise efficace en cette période de crise
Comment les entreprises doivent maintenant penser et co-construire le télétravail à long terme
Netflix ne rouvrira pas ses bureaux tant que 'la majorité' des gens ne seront pas vaccinés