La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 888,03
    -34,81 (-0,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

11-Septembre: quand les Etats-Unis partirent en "guerre contre le terrorisme"

·2 min de lecture

DOSSIER - Il y a vingt ans, le 11 septembre 2001, les Etats-Unis étaient frappés par une attaque terroriste d’une violence inouïe. L'administration Bush riposte et lance la "guerre contre le terrorisme" en Afghanistan, puis en Irak. Retour, avec notre partenaire L'Histoire, sur ce tournant qui a affaibli l'"hyperpuissance" américaine.

Pour commémorer , qui ont fait près de 3.000 victimes, le président américain doit se rendre ce samedi sur les trois lieux emblématiques des attaques survenues il y a vingt ans : à New York, en Pennsylvanie et sur le site du Pentagone. Ce vingtième anniversaire intervient quelques jours après le retrait chaotique des troupes américaines d'Afghanistan. 2001-2021: il y a vingt ans les États-Unis, gendarmes du monde, vainqueurs de la guerre froide, dominaient la scène internationale de leur "hyperpuissance". Que s’est-il passé ? Dans , notre partenaire L'Histoire revient sur ces deux décennies qui ont bouleversé la domination des Etats-Unis sur la scène internationale.

Lire aussi

  • La guerre sans fin

Avec la décision de retirer les troupes américaines d'Afghanistan, c'est le plus long conflit de l'histoire militaire des États-Unis qui vient de s'achever. Le 7 octobre 2001, il y a tout juste vingt ans, débutait l'opération "Enduring Freedom" ("Liberté immuable"), destinée à traquer Oussama ben Laden, responsable des attentats du 11 septembre 2001, et à chasser du pouvoir ses alliés talibans. Cette opération déboucha sur une "guerre contre la terrorisme" (War on Terror), qui gagna le Pakistan, l'Irak (de 2003 à 2011), le Yémen, la Corne de l'Afrique, les Philippines. Ces conflits menés par les États-Unis au nom de la lutte contre le terrorisme ont eu un coût humain, financier, mais aussi moral, considérable. Ils ont , selon l'historien Bruno Cabanes (article payant).

  • Histoire d'un désengagement

Après les attentats de 2001 l'administration Bush lance la "guerre contre le terrorisme" en Afghanistan, puis en Irak. En vingt ans, les États-Unis ont engagé jusqu'à la moitié de leurs forces armées dans la région. Une politique qui s'est infléchie depuis la présidence d'Obama. Mensonges, scandales, Rashid Khalidi, professeur à Columbia, rappelle (article payant).

  • "Le terrorisme islamiste est né en Afghanistan"

Il y a vingt-cinq ans, le 24 décembre 1979, l'URSS e[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles