Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 055,10
    -386,44 (-1,01 %)
     
  • Nasdaq

    16 831,44
    -89,14 (-0,53 %)
     
  • Nikkei 225

    38 054,13
    -502,74 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,0845
    +0,0038 (+0,35 %)
     
  • HANG SENG

    18 230,19
    -246,82 (-1,34 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 126,46
    +985,86 (+1,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 432,61
    -23,26 (-1,60 %)
     
  • S&P 500

    5 241,69
    -25,26 (-0,48 %)
     

A 102 ans, un vétéran britannique devient le plus vieil homme à terminer un semi-marathon

ICON Sport

"Je suis heureux de l’avoir fait…" Bill Cooksey a le triomphe modeste. Ce Britannique vient pourtant de réaliser un authentique exploit. Agé de 102 ans, il est devenu dimanche l’homme le plus âgé à boucler un semi-marathon (21 km). Le record est tombé à l’occasion du Great North Run, dimanche à Newcastle. Le vétéran de la deuxième Guerre Mondiale, qui officiait au sein de la Royal Air Force, a terminé l’épreuve en cinq heures et 41 minutes (le record du monde de la distance, détenu par l’Ougandais Jacob Kiplimo, est de 57’31).

Cet exploit en forme de cure de jouvence va rapporter 1.500 livres (environ 1.700 euros) à un centre de santé. "Quel héros ce Bill Cooksey", s’est exclamé son responsable, cité par le Daily Mail. En 2020, cet ancien professeur était tout proche de la mort avant d’être sauvé par les soignants de cet établissement.

Plus fort que l'orage

Homme de défis, Bill Cooksey n'en est pas à son premier exploit. Il avait déjà parcouru 161 km à la marche en dix jours à l’âge de 100 ans. Pour son 101e anniversaire, c’est 1.609 km qu’il s’est infligés à tricycle. Cette année, afin d’être prêt pour ce semi-marathon, il s’était entraîné à raison de 10 km par semaine.

PUBLICITÉ

Autorisé à participer avec un ami, Bill Cooksey a donc relevé cet immense challenge malgré des conditions météos dantesques. Un orage a effet éclaté pendant la course (son ami avait un parapluie). "J’aurais aimé que nous n'ayons pas à affronter toute cette pluie", a glissé le héros après avoir passé la ligne d’arrivée après un peu moins de six heures de souffrance. Il peut désormais penser à son prochain challenge…

Article original publié sur RMC Sport