Publicité
Marchés français ouverture 1 h 6 min
  • Dow Jones

    38 852,86
    -216,74 (-0,55 %)
     
  • Nasdaq

    17 019,88
    +99,08 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    38 598,46
    -256,91 (-0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0848
    -0,0013 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    18 505,69
    -315,47 (-1,68 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 256,52
    +681,47 (+1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 452,17
    -44,29 (-2,96 %)
     
  • S&P 500

    5 306,04
    +1,32 (+0,02 %)
     

100 jours à Matignon : «Le phénomène Attal, pas aussi fort que ce qu’on aurait pu penser»

100 jours à Matignon : «Le phénomène Attal, pas aussi fort que ce qu’on aurait pu penser»

100 jours pour réformer. Si le «mythe» se prête volontiers au «Président de la république qui bénéficie parfois d’un état de grâce après l’élection», il convient beaucoup moins au Premier ministre, remarque Benjamin Morel, maître de conférences en droit public à l’Université Paris-Panthéon Assas. «Le nouveau chef de gouvernement dispose d’une relative embellie dans les sondages qui dure deux mois en moyenne mais qui ne lui permet que très modérément de réformer», poursuit le politologue. Ces 100 premiers jours sont plutôt l'occasion pour le nouveau Premier ministre de «poser un style», sa manière de faire de la politique, qui dépend des raisons qui ont poussé le président de la République à le désigner chef du gouvernement.

Dans le cas de Gabriel Attal, Emmanuel Macron l’a d’abord nommé en vue des élections européennes qui se dérouleront le 9 juin prochain, afin «d’espérer une forme d’effet de souffle», explique Benjamin Morel. En parallèle, l’ex-ministre de l’Education nationale s’est très vite démarquée au sein du gouvernement par ses capacités de communication, un argument de choix, précise le politologue. En effet, «sans majorité parlementaire, comme c’est le cas actuellement, il est compliqué de faire exister de gros projets de loi», explique l’expert. Ainsi, pour montrer que le gouvernement agit tout de même, malgré l’absence de majorité, il faut faire usage de la «voie réglementaire». Or, «légiférer par décret est rapide et une actualité chasse l’autre», d’où l’importance (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi un voyage au Japon pourrait vous coûter bien plus cher à l'avenir
Le bilan des 100 premiers jours de Gabriel Attal, cette start-up va recruter 1 200 CDI à Dunkerque… Le Flash éco du jour
Le plus gros yacht du monde est en France : ce que l’on sait de ce palais des mers
Espagne : «Les Canaries n'en peuvent plus», la colère des habitants gronde contre le surtourisme
JO 2024 : qu’est-ce que le «Passe Paris 2024», désormais disponible à la vente ?