Publicité
Marchés français ouverture 2 h 31 min
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    37 985,52
    -829,04 (-2,14 %)
     
  • EUR/USD

    1,0708
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 978,30
    +36,52 (+0,20 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 945,12
    +267,50 (+0,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 403,53
    -14,34 (-1,01 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     

100 euros, dix millions de ménages… Tout savoir sur le nouveau chèque alimentaire

Andrey Popov/Adobe Stock

Bruno Le Maire avait pourtant été clair le 7 janvier dernier, alors invité de l’émission de France 3 Dimanche en politique : «Oublions les politiques de chèques, nous n'en avons pas les moyens aujourd'hui.» Une réponse au possible retour d’un chèque alimentaire, dont il faut rappeler qu’il s’agissait d’une promesse de campagne d’Emmanuel Macron pour lutter contre l’inflation. Mais pour Bruno Le Maire, ce n’est pas «la bonne voie à suivre». Il privilégiait alors plutôt le soutien aux associations et aux banques alimentaires pour aider les foyers modestes à accéder à des produits frais et locaux.

Mais dans l’opposition, on ne veut pas que ce chèque soit abandonné si rapidement. Un député de la Mayenne, Guillaume Garot, ancien ministre délégué à l’Agroalimentaire dans le gouvernement Ayrault (2012-2014), souhaite moderniser ce chèque alimentaire, décrypte TF1. Le député défend l’idée non pas d’un chèque, mais d’une «carte alimentaire durable». Son principe serait simple : elle fonctionnerait comme une carte de crédit, qui serait créditée chaque mois en fonction des revenus de son bénéficiaire. Elle permettrait ainsi au foyer d’acheter des produits agricoles locaux, ce qu’avait évoqué Bruno Le Maire.

Mais pour l’heure, rien n’a filtré quant au montant de cette potentielle carte ni aux conditions d’attribution. Selon le député, qui défend la création de cette carte dans sa proposition de loi Territoires Zéro Faim, ce serait la solution pour mettre en avant l’agriculture française et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

AAH : une perte de 500 euros par mois pour des milliers de personnes handicapées
Plafond de la Sécurité sociale : montant journalier, mensuel et annuel du PSS
Salaire : combien gagne un moniteur de ski ?
Déconventionnement des médecins de l’Assurance maladie : quel impact sur vos remboursements ?
Le versement du RSA et de la prime d’activité simplifié dès 2025 ?