La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 198,66
    -309,08 (-1,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

100.000 personnes débitées plusieurs fois pour leur abonnement transport

AFP/Archives - Philippe LOPEZ

100.000 personnes ont été débitées plusieurs fois en achetant leur abonnement à la suite d'un dysfonctionnement de l'application Ile-de-France Mobilités.

Quelque 100.000 personnes ont été débitées plusieurs fois en achetant leur abonnement à la suite d'un dysfonctionnement de l'application Ile-de-France Mobilités, mais l'incident est clos et elles seront remboursées automatiquement, a indiqué ce mardi l'autorité régionale des transports. "Il y a eu un bug. (...) L'application Ile-de-France Mobilités a connu un problème technique concernant l'achat de titres Navigo sur smartphone, qui a conduit à ce que 100.000 personnes soient débitées plusieurs fois", a indiqué un porte-parole.

L'incident, qui a également touché les applications RATP et SNCF Connect, est "désormais résolu". En fonction de l'heure de l'opération, soit la transaction est annulée automatiquement et il n'y aura pas de prélèvement sur le compte des usagers, soit ils seront remboursés automatiquement "d'ici vendredi au plus tard", a-t-il ajouté. "Nous sommes sincèrement désolés pour cette erreur et mettons tout en oeuvre pour que cela ne se reproduise plus", a ajouté sur Twitter l'institution présidée par Valérie Pécresse.

Des témoignages sur Twitter font état de messages d'erreurs et de prélèvements deux, trois, quatre... et jusqu'à sept fois en tentant de recharger l'abonnement Navigo mensuel, lequel a augmenté de 12% début janvier et coûte 84,10 euros.

(avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi