La bourse ferme dans 4 h 32 min
  • CAC 40

    6 507,35
    -16,09 (-0,25 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 744,54
    -4,81 (-0,13 %)
     
  • Dow Jones

    33 309,51
    +535,11 (+1,63 %)
     
  • EUR/USD

    1,0341
    +0,0039 (+0,38 %)
     
  • Gold future

    1 806,00
    -7,70 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    23 704,47
    +1 226,36 (+5,46 %)
     
  • CMC Crypto 200

    576,33
    +45,11 (+8,49 %)
     
  • Pétrole WTI

    92,72
    +0,79 (+0,86 %)
     
  • DAX

    13 695,46
    -5,47 (-0,04 %)
     
  • FTSE 100

    7 485,76
    -21,35 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    12 854,80
    +360,88 (+2,89 %)
     
  • S&P 500

    4 210,24
    +87,77 (+2,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • HANG SENG

    20 082,43
    +471,59 (+2,40 %)
     
  • GBP/USD

    1,2202
    -0,0016 (-0,13 %)
     

Plus de 100.000 emplois créés dans le privé au 2e trimestre, avec un boom dans l’hôtellerie-restauration

TRAVAIL - Un chiffre qui suscite la surprise chez les experts en raison de la situation économique du pays

Les DRH n’ont pas chômé au deuxième trimestre. Le secteur privé a enregistré 102.500 créations nettes d’emplois entre fin mars et fin juin 2022, selon l’estimation provisoire de l’Insee publiée vendredi. C’est mieux que la petite hausse du premier trimestre 2022, avec 69.500 emplois en plus.

Un chiffre qui étonne et interroge les experts, compte tenu d’un contexte économique délicat. « On s’attendait plutôt à un léger ralentissement », déclare Sylvain Larrieu, chef de la division Synthèses et conjonctures du marché du travail de l’Insee. « Comment on crée autant d’emplois avec aussi peu de croissance ? », s’interroge pour sa part Mathieu Plane, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). Il y voit une « déconnexion entre l’environnement macro-économique et le dynamisme du marché du travail ».

Boom des emplois dans l’hôtellerie-restauration

L’emploi privé dépasse son niveau d’avant-crise, fin 2019, avec 754.200 emplois en plus (+3,8 %). Un facteur expliquant cela malgré la flambée des coûts de l’énergie, l’augmentation des taux d’emprunt et la pénurie de certaines matières premières ? Sylvain Larrieu cite le retour en masse des touristes étrangers en France lors des vacances scolaires. « L’emploi dans l’hôtellerie-restauration explique une bonne partie de la hauss(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Logistique : Un accord de branche trouvé pour augmenter le salaire minimum
« Les âges d’or viennent après des périodes d’inégalité accrue et de prospérité pour une minorité », selon Carlota Perez
Covid-19 : Le gouvernement refuse de réintégrer les soignants non vaccinés

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles