La bourse ferme dans 3 h 46 min
  • CAC 40

    6 583,20
    +51,28 (+0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 090,71
    +25,88 (+0,64 %)
     
  • Dow Jones

    35 058,52
    -85,79 (-0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,1812
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 796,90
    -2,90 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    34 424,76
    +2 129,71 (+6,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    950,54
    +74,30 (+8,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,03
    +0,38 (+0,53 %)
     
  • DAX

    15 566,53
    +47,40 (+0,31 %)
     
  • FTSE 100

    7 012,12
    +16,04 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    14 660,58
    -180,14 (-1,21 %)
     
  • S&P 500

    4 401,46
    -20,84 (-0,47 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,3870
    -0,0009 (-0,07 %)
     

Voici les 10 superordinateurs les plus puissants du monde

·1 min de lecture

Généralement utilisés pour réaliser des modélisations climatiques et économiques ou dans la recherche nucléaire, les supercalculateurs et leurs programmes d'intelligence artificielle ont été des outils essentiels dans la recherche médicale. Ces énormes ordinateurs ont été conçus pour atteindre les plus hautes performances et les vitesses de calcul les plus importantes. Le supercalculateur Columbia de l'Ames Research Center de la NASA, par exemple, a été l'un des plus rapides dans les années 2000. Il est composé de plus de 10 240 processeurs et utilisé pour concevoir des vaisseaux spatiaux.

Désormais, la recherche contre le Covid-19 fait partie des nouveaux objectifs de ces mastodontes. Le superordinateur Fugaku, conçu par Fujitsu, une firme japonaise de télécommunications et de logiciels, est à ce jour le plus performant du monde, selon Top500. Sa puissance de calcul de 442 pétaflops lui a permis de mener des études exhaustives sur les coronavirus et de réaliser des simulations sur les germes présents dans les gouttelettes respiratoires. À l'instar de son concurrent, l'entreprise américaine Nvidia a présenté le 6 juillet son supercalculateur Cambridge-1 dédié à la recherche médicale, au séquençage génomique et à la découverte de nouveaux vaccins pour lutter contre les épidémies d’origine virale.

À lire aussi — Avec Windows 11, Microsoft permettra aux utilisateurs d'accéder à l'écosystème d'applications Android

Alors que le développement de ces colosses constitue un nouvel enjeu (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La marine iranienne montre les muscles 33 ans après avoir été démolie par les États-Unis
Voici l'équipage qui s'envolera avec Jeff Bezos lors de son premier vol dans l'espace
Dans les coulisses du laboratoire de Moderna où est élaboré l'un des vaccins anti-Covid-19
Zoom s'empare du spécialiste du "cloud" Five9 pour 14,7 Mds$
Voici les 102 nouveaux emojis qui pourraient arriver sur vos téléphones cette année

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles