Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 581,30
    -266,37 (-0,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 484,26
    +16,16 (+1,10 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Ces 10 pays d’Europe les plus réfractaires à la voiture électrique

Tous les pays européens n’avancent pas au même rythme quand il s’agit d’adopter la voiture électrique. Qui sont les bons élèves ? Et surtout, qui sont les cancres ?

Face à l’adoption de la voiture électrique, on pourrait parler d’une Europe à deux vitesses. Enfin, c’est même plutôt une Europe à trois vitesss, qui se dessine. Il y a d’un côté les pays « locomotives », qui ont une longueur d’avance sur leurs voisins. Il y a aussi ceux qui ont accéléré le rythme. Enfin, il y a ceux qui sont vraiment à la traîne, sans avoir de stratégie pour faire changer les choses.

Il y a de véritables disparités entre les différents marchés européens, c’est notamment visible au travers des statistiques publiées par l’ACEA fin octobre. Il faut dire que les volumes sont loin d’avoir la même échelle. Si l’Allemagne a immatriculé 387 289 voitures électriques sur les 9 premiers mois de l’année, les iles comme Chypre ou Malte ont des volumes anecdotiques avec respectivement 557 et 927 voitures électriques en 2023.

Sans grande surprise, les bons élèves sont les pays nordiques

La Norvège reste la championne incontestée de la voiture électrique. Sur les immatriculations des trois premiers trimestres, le pays continue à renouveler son parc automobile avec plus 83,4 % des parts de marché pour les voitures électriques à batterie (BEV), soit 79 672 véhicules. La part des voitures thermiques n’est plus que de 1,2 % pour l’essence et 2,6 % pour le diesel.

[Lire la suite]