La bourse ferme dans 2 h 7 min
  • CAC 40

    6 249,49
    +38,94 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 004,41
    +28,00 (+0,70 %)
     
  • Dow Jones

    34 137,31
    +316,01 (+0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,2039
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • Gold future

    1 783,10
    -10,00 (-0,56 %)
     
  • BTC-EUR

    45 788,92
    -163,33 (-0,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 282,80
    +19,84 (+1,57 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,70
    +0,35 (+0,57 %)
     
  • DAX

    15 274,68
    +78,71 (+0,52 %)
     
  • FTSE 100

    6 912,90
    +17,61 (+0,26 %)
     
  • Nasdaq

    13 950,22
    +163,95 (+1,19 %)
     
  • S&P 500

    4 173,42
    +38,48 (+0,93 %)
     
  • Nikkei 225

    29 188,17
    +679,62 (+2,38 %)
     
  • HANG SENG

    28 755,34
    +133,42 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3858
    -0,0074 (-0,53 %)
     

Les 10 plus gros paradis fiscaux au monde, selon le Réseau pour la justice fiscale

·1 min de lecture

Les paradis fiscaux font les beaux jours des multinationales, qui y transfèrent une part de leurs profits pour bénéficier de taux d'imposition sur les sociétés très faibles, quand ils ne sont pas inexistants. 

Les abus à l'impôt sur les sociétés représentent 245 milliards de dollars (206 milliards d'euros environ) de pertes fiscales annuelles dans le monde, selon le Réseau pour la justice fiscale (Tax Justice Network), qui a dévoilé mardi 9 mars son classement bisannuel des paradis fiscaux. Pour établir ce chiffre, l'ONG se base sur les données de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), qui rassemble 37 États parmi les plus développés au monde.

À eux seuls, les pays de l'OCDE et leurs dépendances seraient responsables de 68,3% des risques d'abus à l'impôt sur les sociétés au niveau mondial, estime le Réseau pour la justice fiscale. L'ONG dénonce "des pressions permanentes exercées par l'OCDE sur les gouvernements afin qu'ils édulcorent leur législation relative aux déclarations pays par pays en vue de l'aligner sur la norme moins stricte de l'OCDE". Elle est favorable à plus de transparence et une convention fiscale au niveau des Nations Unies.

À lire aussi — Les cryptomonnaies facilitent des activités criminelles et la fraude fiscale, insiste l'OCDE

"Les règles relatives à la résidence et aux modalités de paiement de l'impôt sur les sociétés par les multinationales doivent être définies à l'ONU, en toute clarté et dans le respect de la démocratie, (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

Accor, Air France... Les entreprises du SBF 120 qui ont subi la plus forte chute de leur chiffre d'affaires en 2020
Go Sport pourrait être vendu par Rallye, maison-mère de Casino, pour 1 euro symbolique
Les 10 villes les plus dépensières de France
Comment les oeuvres crypto pourraient bouleverser le marché de l'art traditionnel
Voici pourquoi les insectes vont bientôt se multiplier dans nos assiettes