La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1871
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    35 096,23
    +2 228,23 (+6,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3906
    -0,0051 (-0,37 %)
     

10 ans après Heuliez, la renaissance de l’industrie automobile à Cerizay

·2 min de lecture

REPORTAGE – La fermeture de l’usine Heuliez de Cerizay, dans les Deux-Sèvres, a mis l’emploi local à rude épreuve. Dix ans après, l’industrie automobile a retrouvé des couleurs, grâce à la sous-traitance et l’apparition de nouvelles marques. Challenges s'est rendu sur place.

A une trentaine de kilomètres de Cholet, la petite ville de Cerizay était un berceau de la carrosserie française. Aujourd'hui, dix ans après la faillite d'Heuliez, l'activité industrielle automobile a repris, certes différemment, certes à moindre échelle. De nouvelles activités de sous-traitance et de construction automobile ont permis à l'usine en péril de survivre.

Flashback. L’année 2007 a signé le début de la fin pour Heuliez, grande entreprise de carrosserie automobile installée à Cerizay, dans les Deux-Sèvres. Cette année-là, la fin de carrière de la Peugeot 206 CC sonne le glas d’une fructueuse collaboration de vingt ans avec PSA. Le contrat décroché avec Citroën pour la BX break en 1985 avait convaincu l’entreprise de passer à la vitesse supérieure. Elle n’allait plus simplement transformer des modèles, mais les produire de A à Z: le carrossier devenait constructeur. Spécialisé dans les moyennes séries, Heuliez a déchanté le jour où Peugeot a décidé de construire lui-même sa 207 CC. L’Opel Tigra Twin-Top, au succès commercial mitigé du fait (entre autres) de l’absence de places arrière, ne suffisait pas à faire tourner les chaînes: Heuliez s’est placé en procédure de sauvegarde en octobre 2007.

Le sujet devient vite politique: avec 4.000 salariés en 2004, Heuliez est alors le principal employeur du département. Le naufrage de Cerizay est une catastrophe potentielle pour l’emploi dans la région. En pleine période de crise économique, l’usine doit vivoter avec la production des dernières Opel Tigra Twin-Top et l’espoir de voir un repreneur se pencher sur son cas. Las, le Fonds stratégique d’investissement refuse son aide et fait long feu. Au Mondial de l’Automobile 2008, Heuliez n’a pas d’argent, mais des idées, avec le concept-car Friendly, une petite voiture électrique conçue pour répondre à l’appel à projets de la région Poitou-Charentes. Celui-ci promettait un soutien pour une auto vendue 5.000 euros et dont les émissions de CO2 sont contenues à moins de [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles