La bourse ferme dans 7 h 44 min
  • CAC 40

    6 398,46
    +31,11 (+0,49 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,35
    +25,51 (+0,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 327,79
    -54,34 (-0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,2203
    +0,0046 (+0,38 %)
     
  • Gold future

    1 870,40
    +2,80 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    36 991,27
    -49,70 (-0,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 254,32
    +56,41 (+4,71 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,91
    +0,64 (+0,97 %)
     
  • DAX

    15 476,94
    +80,32 (+0,52 %)
     
  • FTSE 100

    7 083,68
    +50,83 (+0,72 %)
     
  • Nasdaq

    13 379,05
    -50,93 (-0,38 %)
     
  • S&P 500

    4 163,29
    -10,56 (-0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    28 406,84
    +582,01 (+2,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 566,59
    +372,50 (+1,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,4197
    +0,0059 (+0,42 %)
     

Les étudiants positifs au Covid-19 peuvent-ils se rendre à leur concours ?

·2 min de lecture

La consigne est claire : les étudiants malades doivent rester chez eux, comme le répètent les centres d’examen. Mais en l’absence de prise de température à l’entrée et de tests PCR, de nombreux étudiants malades devraient se présenter à leurs examens et concours dans les prochaines semaines.

Alors qu’il est impossible de se rassembler, les étudiants ont pourtant le droit de passer leurs concours en cette fin d'année universitaire marquée par la crise du Covid-19. Le gouvernement a publié un décret samedi 10 avril : les examens du supérieur sont en présentiel, à l’exception des formations en santé, et les concours eux peuvent se tenir en présentiel. C'est le cas actuellement pour tous les élèves de classe préparatoire qui présentent les prestigieux concours de Normale Sup, Polytechnique, des écoles d’ingénieur. Mais c’est aussi le cas des élèves de BTS. Alors que la pression épidémique ne faiblit pas, la présence d'étudiants potentiellement malades à ces échéances cruciales pose question.

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mercredi 14 avril

Les BTS en colère

Les images ont choqué : début avril à Arcueil, dans le Val-de-Marne, à la Maison des examens, des étudiants en BTS venus passer leurs épreuves de langue se sont agglutinés. La Maison des examens d’Arcueil assure à Europe 1 que la scène n’a duré qu’une quinzaine de minutes tout au plus, le temps pour les étudiants de rejoindre leur salle d’examen.

Un collectif d’étudiants, "BTS en détresse", demande la transformation des épreuves écrites et orales en contrôle continu. Pour des raisons pédagogiques et sanitaires, explique Ridwine, membre de ce collectif : "On a eu une formation hachée, avec des enseignements à distance, ensuite nous avons eu la deuxième vague, pour ma part je s...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :