La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,92 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1643
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    -3,20 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    52 726,28
    -52,04 (-0,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,70 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,98
    +0,22 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,38 (+0,45 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,25 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,43 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3760
    -0,0036 (-0,26 %)
     

Étudiants, quelle mutuelle bon marché est faite pour vous ? Notre comparatif

·1 min de lecture

Ils sont environ 2,8 millions d’étudiants à effectuer leur rentrée universitaire entre septembre et octobre. Avec pour une partie d’entre eux un choix douloureux à faire : rester sur la complémentaire santé des parents (jusqu’à 25 ans en général) ou bien, par nécessité ou contrainte, prendre son indépendance et souscrire à un contrat santé seul. Mais la troisième option reste de… ne souscrire à aucune complémentaire. Selon l’Observatoire de la vie étudiante, près de 30% des étudiants renoncent aux soins - consultations médicales, soins optiques et dentaires - à cause des moyens financiers.

“Les jeunes ressentent l'effet “Superman” et se disent que la maladie ne les atteint jamais. Sauf que sans complémentaire, le reste à charge peut être très pénalisant. Surtout lorsqu’on sait que le budget moyen d’un étudiant est de 463 euros par mois”, avertit Benjamin Biale, directeur général de Heyme, un des poids lourds du marché des mutuelles pour jeunes. La rentrée est un moment crucial pour cette mutuelle ayant acquis 60.000 clients en trois ans. “60% de nos souscriptions se font le dernier quadrimestre, entre septembre et décembre”, poursuit le directeur général.

Le choix d’une mutuelle est d’autant plus difficile pour les plus jeunes que depuis 2019, le régime étudiant de la Sécurité sociale a disparu. Jusqu'en 2018, les étudiants étaient rattachés à des mutuelles qui bénéficient d’un statut de délégataire pour le compte de la Sécurité sociale. Elles géraient pour eux la partie obligatoire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Fin du fonds de solidarité : y aurez-vous droit une dernière fois pour septembre ?
Fonds de solidarité : vous pouvez faire votre demande pour le mois d’août
Le chèque énergie revalorisé pour compenser la flambée des prix ?
SCPI européennes : la nouvelle alternative pour doper vos rendements ?
Naissance : ouvrir un livret d’épargne pour mon enfant

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles