La bourse est fermée

Une étude montre que les conseillers financiers canadiens sont à l’aise de dialoguer avec les clients sur les questions ESG, mais que les connaissances en la matière sont limitées

·7 min de lecture

De nombreux conseillers ont exprimé des préoccupations au sujet de l’écoblanchiment et du manque de normalisation

TORONTO, January 20, 2022--(BUSINESS WIRE)--La grande majorité des conseillers financiers canadiens sont à l’aise de discuter des questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) avec leurs clients, mais leurs connaissances en la matière sont limitées, selon un nouveau sondage de l’Association pour l’investissement responsable (AIR).

Le Sondage d’opinion auprès des conseillers 2021 réalisé par l’AIR, qui est basé sur un sondage Newcom Media auprès de 539 conseillers financiers au Canada, a révélé que 85 % des conseillers interrogés se disent très ou assez à l’aise d’entamer une conversation sur l’investissement responsable (IR), c’est-à-dire les placements qui intègrent les questions ESG. Cependant, les résultats montrent que la connaissance du sujet par les conseillers est faible, puisque seulement 6 % des répondants ont correctement identifié les trois énoncés vrais parmi dix énoncés sur l’IR. De plus, certains conseillers semblent surestimer leurs connaissances, car près du cinquième des conseillers qui ont affirmé avoir un excellent ou très bon niveau de connaissance sur l’IR n’ont pas correctement identifié l’une des trois affirmations vraies sur l’IR dans la même évaluation.

Le sondage, commandité par Placements Mackenzie, Placements NEI et Vancity, a révélé que les questions environnementales figurent en tête de liste des préoccupations des clients des conseillers. Au cours d’une année où la COP26 a mis l’accent, au niveau international, sur les émissions nettes nulles et le changement climatique, 84 % des conseillers ont déclaré que les sujets environnementaux étaient les questions ESG les plus importantes pour leurs clients.

De nombreux conseillers ont fait part de leurs préoccupations concernant l’IR, ce qui peut les empêcher d’entamer des conversations sur le sujet. Par exemple, 81 % des personnes interrogées se sont déclarées préoccupées par l’écoblanchiment et 74 % par l’absence de normes. De nombreux conseillers ont laissé des commentaires indiquant que la normalisation autour des investissements responsables les aiderait à surmonter ces préoccupations.

« Nous sommes encouragés de constater que tant de conseillers sont prêts à avoir une conversation sur l’IR avec leurs clients, a déclaré Mary Robinson, directrice de la recherche et de l’adhésion à la RIA. Mais cette recherche montre également que l’éducation est essentielle. De nombreux conseillers de premier plan ont franchi le pas et suivi une formation formelle sur l’IR, et nous espérons que cette recherche en encourage beaucoup d’autres à le faire. »

« Nous sommes fiers d’être le principal commanditaire du premier Sondage d’opinion auprès des conseillers de l’AIR. Les conseillers financiers jouent un rôle important dans les systèmes financiers du Canada en veillant à la santé financière des investisseurs canadiens, a déclaré Fate Saghir, Vice-présidente principale, responsable de l'investissement durable chez Placements Mackenzie. Nous devons comprendre les défis et les possibilités qui s’offrent aux conseillers pour intégrer l’investissement responsable dans leurs conversations avec leurs clients. Nous sommes reconnaissants envers tous les répondants au sondage ; ses constats renforcent le travail nécessaire pour accroître la sensibilisation, la compréhension et l’adoption de l’investissement responsable. »

« Nous savons depuis longtemps à quel point il est important pour les conseillers d’avoir des conversations éclairées et significatives sur l’IR avec leurs clients, a affirmé Frederick M. Pinto, V.-P. principal et responsable de la gestion des actifs chez Aviso Wealth, la société mère de NEI. C’est pourquoi nous avons intensifié nos efforts pour les aider à intégrer l’IR dans leurs activités et à fournir des informations uniques sur la question. Ils ne devraient pas avoir à le faire seuls ».

« Avec l’intérêt croissant pour l’investissement durable et l’arrivée sur le marché de nouveaux produits pour répondre à la demande, les conseillers doivent être en mesure de guider leurs clients avec compétence et confiance. C’est pourquoi tous les conseillers de Vancity obtiennent la désignation Spécialiste de l’investissement responsable (RIS) par l’entremise de l’AIR, indique Joe Reid, vice-président, gestion de patrimoine et investissement d’impact chez Vancity. Nous sommes heureux de soutenir l’AIR dans cette recherche qui fournit des informations précieuses pour les conseillers et les sociétés d’investissement. »

Points saillants :

  • 85 % des conseillers ont déclaré être très ou plutôt à l’aise d’entamer une conversation sur l’IR, tandis que 15 % ont indiqué qu’ils n’étaient pas à l’aise de le faire.

  • Parmi les conseillers qui ont discuté des facteurs ESG ou de l’IR avec leurs clients, 37 % ont déclaré que c’est généralement eux qui entament les conversations, tandis que 32 % ont indiqué que c’est le client qui le fait, et 31 % ont répondu qu’ils entament ces conversations à parts égales avec leurs clients.

  • 94 % des conseillers qui ont déclaré que leurs connaissances de l’IR sont excellentes ou très bonnes ont également déclaré qu’ils étaient à l’aise d’entamer des discussions sur l’IR. En comparaison, seulement 35 % des conseillers qui ont qualifié leurs connaissances de médiocres se sont dits à l’aise de prendre les devants.

  • Certains conseillers semblent surestimer leurs connaissances. Les connaissances démontrables des conseillers étaient similaires, quel que soit leur niveau de connaissances autoévalué. Parmi les conseillers qui ont déclaré que leurs connaissances en matière d’IR étaient excellentes ou très bonnes, un cinquième n'a pas identifié correctement 3 affirmations vraies sur 10 affirmations concernant l'IR.

  • 84 % des conseillers ont déclaré que les questions environnementales (telles que le changement climatique, la biodiversité et les déchets toxiques) sont les questions ESG les plus importantes pour leurs clients.

  • Les conseillers qui ont discuté d’ESG ou d’IR avec leurs clients ont cité diverses raisons, notamment l’intérêt des clients (41 %), le désir de formuler des recommandations d’investissement appropriées (25 %), leur sens du devoir fiduciaire (12 %) et le désir de distinguer leur pratique et leurs services (12 %).

  • De nombreux conseillers ont également fait part de leurs préoccupations concernant l’IR, ce qui peut les empêcher d’entamer des conversations à ce sujet. Par exemple, 81 % des personnes interrogées se sont déclarées préoccupées par l’écoblanchiment et 74 % par l’absence de normes. De nombreux conseillers ont laissé des commentaires indiquant que la normalisation autour des investissements responsables les aiderait à surmonter leurs préoccupations.

Accédez au rapport complet ici.

À propos du Sondage d’opinion auprès des conseillers 2021

L’AIR a publié le Sondage d’opinion auprès des conseillers 2021 afin de mieux comprendre le paysage de l’IR parmi les conseillers financiers canadiens. Le sondage est basé sur des données recueillies par Newcom Media auprès de 539 conseillers financiers canadiens en septembre 2021. Aux fins de la présente étude, le terme « conseiller financier » comprend les catégories suivantes : « conseiller financier » (68 % des répondants), « conseiller en placement/courtier de plein exercice » (25 % des répondants), et « conseiller disposant d’une succursale bancaire/société de fiducie/coopérative de crédit » (7 % des répondants). Tous les répondants ont déclaré être inscrits auprès d’au moins un organisme de réglementation. Les résultats sont considérés comme exacts à +/-3,5 % près, avec une certitude de 90 %.

À propos de l’Association pour l’investissement responsable (AIR)

L’AIR est l’association industrielle canadienne pour l’investissement responsable (IR). L’AIR vise à stimuler la croissance et le développement de l’IR au Canada et a pour vision d’aligner le capital sur le développement durable et inclusif tel que codifié dans l’Accord de Paris et les Objectifs de développement durable des Nations Unies. Les membres de l’AIR comprennent des gestionnaires d’actifs, des propriétaires d’actifs, des conseillers et des fournisseurs de services. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page www.riacanada.ca.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20220120005379/fr/

Contacts

Nick Buccheri
Directeur, Opérations
Association pour l’investissement responsable
nick@riacanada.ca
+1(416) 461-6042 x5

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles