La bourse ferme dans 5 h 6 min
  • CAC 40

    5 604,72
    -6,97 (-0,12 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 593,11
    -6,44 (-0,18 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2080
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    1 835,60
    +5,70 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    29 764,21
    -119,30 (-0,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    696,91
    -38,23 (-5,20 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,52
    +0,16 (+0,31 %)
     
  • DAX

    13 803,43
    +15,70 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    6 734,01
    -1,70 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 242,21
    -276,97 (-0,97 %)
     
  • HANG SENG

    28 862,77
    +288,91 (+1,01 %)
     
  • GBP/USD

    1,3544
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Une étude gouvernementale constate que le Diesel respecte les normes. Trop tard !

·2 min de lecture

Pour justifier son refus d’accorder la vignette Crit’Air 1 aux moteurs Diesel récents, le gouvernement avait commandé en 2019 un rapport indépendant sur leurs émissions réelles. Le Diesel en ressort grandi mais pas blanchi pour autant.

Voilà quatre ans que les constructeurs réclament aux autorités de reconsidérer les règles d’attribution des certificats de qualité de l’air. Ces industriels prétendent qu’avec leurs systèmes modernes de dépollution, leurs motorisations Diesel émettent dorénavant moins de particules fines que les moteurs à essence, ce qui devrait suffire à justifier l’obtention de la vignette Crit’Air 1 la plus vertueuse.

Quoi qu’en disent les écolos, l’essence n’est guère plus vertueuse que le Diesel

L’an dernier, cette polémique portée par les représentants de la filière automobile avait fait suffisamment de bruit pour que le gouvernement demande à l’IFP Énergies nouvelles de réaliser une évaluation indépendante des émissions des véhicules récents, en conditions réelles de circulation. Les conclusions de ce rapport sont tombées le 16 décembre 2020 et ce sont les détracteurs du Diesel qui sont tombés de leur chaise, sans que le destin de ce type de motorisation n’en soit bouleversé pour autant.

Lire aussi

Les défenseurs du Diesel moderne se sont réjouis d’entendre Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie déclarer ce matin : “Les émissions de CO2 et de particules fines des diesels dotés des systèmes de dépollution les plus récents sont […] inférieures à celles des véhicules essence, point notable en dehors des grandes agglomérations et sur des parcours de plus longue distance.” Mieux, le rapport établit qu’en “prenant en compte l’impact des régénérations de filtres à particules, le niveau moyen d’émission de particules de taille supérieure à 23 nm des véhicules Diesel est 2,8 fois plus faible que celui des versions essence sur le périmètre de l’étude (le niveau étant très variable en essence)”.

L’IFPEN confirme ce qu’on sait depuis longtemps : le Diesel émet dorénavant moins de particules que l’essence

Dit en des termes clairs, cette étude gouvernementale admet que le Diesel moderne n’est pas [...]

Lire la suite sur challenges.fr

Pourquoi le Diesel n’aura pas droit à la vignette Crit’Air 1Transport routier: et si les pneus et les freins polluaient plus que le diesel?Dieselgate : les Américains trichent davantage que VolkswagenL’usure des pneus, première source de particules finesDiesel : le filtre à particules ne filtre pas toujours bien