La bourse est fermée

Une étude affirme que les cours du Bitcoin ont été manipulés

Une étude universitaire américaine démontre qu’à chaque chute importante du Bitcoin, des rachats massifs ont été observés pour enrayer la baisse. La plateforme Bitfinex est particulièrement visée.

C’est un serpent de mer qui revient régulièrement dans l’actualité du Bitcoin, mais cette fois-ci les accusations sont très documentées. John Griffin, un professeur de finance à l’Université du Texas, a publié mercredi un document dans lequel il avance qu’au moins la moitié de la hausse du cours du Bitcoin a été artificiellement gonflée entre mars 2017 et mars 2018. Pour rappel, sa valeur est passée de 1.190 à 7.000 dollars sur cette période (+488%). L’universitaire, auteur d’importantes publications depuis la fin des années 1980 (dont plusieurs sur la fraude sur les marchés financiers), identifie la plateforme d’échange Bitfinex comme source de la manipulation. C’est la première bourse mondiale de Bitcoin.

Son étude s’est concentrée sur les séquences lors desquelles les cours du Bitcoin baissaient : à de très nombreuses reprises, il a observé des rachats massifs réalisés en Tether, une cryptomonnaie développée et contrôlée par Bitfinex (actuellement 12ème capitalisation du secteur). Ces mouvements ont été constatés à des moments similaires sur Bitfinex et sur d’autres plateformes qui acceptent le Tether.

>> À lire aussi - Nouveau krach du Bitcoin : les vraies raisons de sa dégringolade

Le chercheur n’apporte aucune preuve sur le fait que Bitfinex a volontairement favorisé une manipulation, mais les flux concernés sont quasiment tous liés à des adresses appartenant à la plateforme d’échange. Il s’est appuyé sur l’analyse de milliers de transactions relevées sur la blockchain. Celle-ci est publique et tout le monde peut vérifier les flux de cryptomonnaies. Il n’y a pas de noms, mais on peut tracer les adresses cryptographiques. Un peu comme si (...) Cliquez ici pour voir la suite