La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 585,50
    -812,28 (-1,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Étoiles jaunes en manifestation anti-pass sanitaire : "Il n'y a pas que des ignorants"

·1 min de lecture

Des étoiles jaunes détournées, la devise 'Le travail rend libre', inscrite à l'entrée des camps de concentration, devenue 'Le pass sanitaire rend libre', nombre de comparaisons assimilant l'extension de ce dispositif à la dictature nazie, à la traque et à l'extermination des Juifs… De nombreuses références antisémites ont été observées lors des diverses manifestations contre le pass sanitaire, nouvel instrument du gouvernement pour lutter contre l'épidémie de Covid-19. Des symboles totalement décontextualisées, affirme Jacques Fredj, directeur du Mémorial de la Shoah et invité d'Europe 1, mercredi.

Comment avez-vous réagi à l'utilisation de ces symboles lors des manifestations contre le pass sanitaire ?

C'est pour nous extrêmement choquant parce que je comprends pas ou plutôt parfois, je les comprends mieux, ces raccourcis, cette capacité à décontextualiser. Au Mémorial, on accueille près de 100.000 élèves par an. C'est un exercice qu'on fait avec eux pour leur apprendre à décrypter et à comprendre le régime politique dictatorial. C'est évident que c'est totalement impropre de comparer le régime politique dans lequel nous vivons avec une dictature. Dans une dictature, il n'y a pas de Parlement, pas de liberté, pas de syndicat, pas le droit de manifester, pas le droit d'opposition, pas de liberté de la presse. C'est totalement délirant de vouloir comparer. Ça pose question parce qu'on se demande finalement s'il n'y a que des ignorants qui font ces comparaisons. Il y en a forc...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles