La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,14
    +96,81 (+1,54 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 017,44
    +64,99 (+1,64 %)
     
  • Dow Jones

    34 382,13
    +360,68 (+1,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,2146
    +0,0062 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 844,00
    +20,00 (+1,10 %)
     
  • BTC-EUR

    40 220,98
    -188,74 (-0,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,33
    +39,77 (+2,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    65,51
    +1,69 (+2,65 %)
     
  • DAX

    15 416,64
    +216,96 (+1,43 %)
     
  • FTSE 100

    7 043,61
    +80,28 (+1,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 429,98
    +304,99 (+2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 173,85
    +61,35 (+1,49 %)
     
  • Nikkei 225

    28 084,47
    +636,46 (+2,32 %)
     
  • HANG SENG

    28 027,57
    +308,90 (+1,11 %)
     
  • GBP/USD

    1,4102
    +0,0050 (+0,36 %)
     

Étiquetage des pneus : ce qui change au 1er mai 2021

·2 min de lecture

Le printemps radieux n’incite guère à s’intéresser au nouvel étiquetage des pneumatiques hiver. Pourtant, derrière une même appellation se cachent des gommes conçues tantôt pour la neige et la route humide, tantôt pour la glace et les chaussées sèches. Distinguo subtil mais utile.

L’automobiliste savait déjà que tous les pneumatiques hiver ne se valent pas ; que les moins chers sont rarement aussi performants que les plus chers. Sans compter qu’à tarif équivalent, une enveloppe peut favoriser l’adhérence au détriment de l’endurance, quand une autre préfère soigner ses émissions sonores et son taux de résistance au roulement.

Pour aider le consommateur à faire son choix parmi une offre foisonnante, l’Union européenne décidait en 2012 d’étendre aux pneumatiques le principe de l’étiquetage de classification normalisé qui l’informe quant aux performances des appareils ménagers et des automobiles. Depuis lors, les pneumatiques sont classés en fonction de trois critères : consommation de carburant, taux d’adhérence sur sol mouillé et bruit de roulement.

Apparu en 2012, l’étiquetage européen distingue mal les différents types de pneus hiver

La grande nouveauté en ce printemps 2021 est l’entrée en vigueur au 1er mai d’un étiquetage qui distingue le taux d'adhérence du pneu hiver sur la neige et sur la glace. Une évolution applaudie par les automobilistes du Nord et de l’Est de l’Europe, confrontés à des conditions de circulation hivernales bien différentes, au point d’exiger des gommes hyper spécialisées.

“En pratique, un pneu optimisé pour sol mouillé est moins adhérent sur la glace, et vice versa”, résume Matti Morri, responsable du service technique à la clientèle chez Nokian Tyres. “Les hivers sont plus humides en Europe centrale : le pneu doit être optimisé pour la neige plus que pour la glace. Tandis qu'en Europe nordique, c’est davantage l'adhérence sur glace qui est importante”, renchérit Jarmo Sunnari, responsable des normes, réglementations et homologations chez le manufacturier finlandais Nokian Tyres.

“Le plus gros problème jusqu'à présent est que tous les pneus d'hiver ne conviennent pas à toutes les conditions hivernales”, constate Jarnmo Sunnari. “Les pneus hiver nordiques sont spécialement conçus pour la glace, alors qu’en Europe [...]

Lire la suite sur challenges.fr

Pourquoi des pneumatiques spécifiques sur les Volvo électriquesMieux que le pneu chinois à pas cher, le pneu reconditionné en FrancePourquoi Michelin met des pots de yaourt dans ses pneusPneus hiver ou chaînes : obligatoires au 1er novembre 2021 en zones montagneusesL’usure des pneus, première source de particules fines