La bourse ferme dans 5 h 18 min
  • CAC 40

    5 788,96
    +85,74 (+1,50 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 687,98
    +51,54 (+1,42 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,63 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2055
    -0,0032 (-0,27 %)
     
  • Gold future

    1 743,40
    +14,60 (+0,84 %)
     
  • BTC-EUR

    39 504,83
    +1 906,46 (+5,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    957,53
    +24,39 (+2,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,28
    +0,78 (+1,27 %)
     
  • DAX

    13 945,20
    +158,91 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    6 588,50
    +105,07 (+1,62 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,95 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    29 663,50
    +697,49 (+2,41 %)
     
  • HANG SENG

    29 452,57
    +472,36 (+1,63 %)
     
  • GBP/USD

    1,3974
    +0,0052 (+0,37 %)
     

États-Unis: Washington en état d'alerte avant des manifestations pro-Trump

·1 min de lecture

Une journée sous haute tension aux États-Unis. Partout, les autorités sont en alerte alors que des milliers de manifestants pro-Trump se rassemblent devant les capitoles des États. D’importants dispositifs de sécurité ont été mis en place pour éviter la répétition des débordements du 6 janvier à Washington.

Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

Autour de la Maison Blanche, autour du Capitole, tout le centre-ville de Washington est bloqué par des véhicules de police. Des points de contrôles ont été installés un peu partout.

En prévision de l’investiture de Joe Biden, la ville a été placée sous haute protection. Un dispositif qui pourrait être mis à l’épreuve dès ce dimanche. Des milliers de manifestants pro-Trump se sont donné rendez-vous à nouveau pour dénoncer ce qu’ils estiment être une élection volée.

Un homme a été arrêté en possession d’une arme chargée et de 500 munitions lors d’un contrôle. Il a été remis en liberté après plusieurs heures. La police ayant déterminé qu’il était en fait agent de sécurité et avait oublié qu’il avait laissé son arme dans le coffre de sa voiture.

Des manifestations doivent commencer ce dimanche dans d’autres États où la sécurité a, là aussi, été renforcée autour des capitoles locaux pour éviter les mêmes scènes du 6 janvier dernier.

À lire aussi : États-Unis: à J-3 de l’investiture, Harrisburg se prépare à un coup de force des pro-Trump

Le FBI dit craindre notamment que les partisans de Donald Trump viennent armés. Plusieurs États ont tout simplement décidé de fermer leur Capitole jusqu’à la fin de la semaine prochaine.

À écouter aussi : États-Unis: la ville de Washington, transformée en camp retranché