La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 739,73
    -336,14 (-4,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,58
    -203,66 (-4,74 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,04 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    +0,0110 (+0,99 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    +1,20 (+0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    48 170,83
    -492,07 (-1,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 365,60
    -89,82 (-6,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,15
    -10,24 (-13,06 %)
     
  • DAX

    15 257,04
    -660,94 (-4,15 %)
     
  • FTSE 100

    7 044,03
    -266,34 (-3,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,57 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 751,62
    -747,66 (-2,53 %)
     
  • HANG SENG

    24 080,52
    -659,64 (-2,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,3342
    +0,0022 (+0,16 %)
     

États-Unis: le tireur du lycée de Parkland plaide coupable et présente ses excuses

·1 min de lecture

L’auteur de la tuerie du lycée de Parkland en Floride en 2018 a plaidé coupable de 17 meurtres ce mercredi 20 août devant un tribunal de Miami. Nikolas Cruz, 23 ans, doit maintenant être présenté à un jury pour que sa peine soit fixée. Les procureurs ont demandé la peine de mort contre lui.

Avec notre correspondant à Miami, David Thomson

Voix chevrotante, corps voûté, tête baissée. Nikolas Cruz s’avance à la barre et souffle ses premières excuses : « Je suis vraiment désolé de ce que j’ai fait, j’en porte la responsabilité chaque jour. J’en fait des cauchemars, j’ai du mal à vivre avec moi-même. »

► À écouter aussi : États-Unis: la tuerie de Parkland fera-t-elle enfin changer la loi sur les armes ?

Jusqu’ici le tueur de Parkland âgé aujourd’hui de 23 ans, plaidait non coupable. Il a finalement décidé ce mercredi 20 octobre de plaider coupable de ses 17 meurtres mettant en cause son addiction aux drogues et sa dépression. En 2018, après avoir enregistré une vidéo, il avait ouvert le feu au fusil d’assaut dans son ancien lycée, dont il avait été expulsé l’année d’avant.

Débat sur les armes à feu

Cette tuerie scolaire avait déclenché un vaste débat sur les armes à feu lancé par les élèves survivants, qui avaient mobilisé une marche d’un million et demi de personnes à Washington. Avec ce changement de stratégie, les avocats du tueur espéraient négocier la prison à perpétuité, mais les procureurs ont tout de même requis la peine de mort.

Ce sera à un jury d’en décider à partir du 4 janvier. Dans la salle bondée du tribunal de Miami, ces excuses tardives ont en tout cas révolté plusieurs parents de victimes. C’est ridicule, dit un père, « il ne mérite pas plus de chances que celles qu’il a laissées à ma fille de 16 ans et à tous les autres ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles