Marchés français ouverture 5 h 55 min
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 469,55
    +254,03 (+0,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,1637
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    25 787,21
    +377,46 (+1,49 %)
     
  • BTC-EUR

    55 013,41
    +1 487,05 (+2,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 483,12
    +19,76 (+1,35 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     

Les États-Unis s'équiperont de satellites capables de détecter des armes hypersoniques en 2023

·1 min de lecture

Comment réussir à neutraliser un projectile filant à une vitesse vingt fois supérieure à celle du son ? La question taraude l'état-major américain, qui voit d'un mauvais oeil les progrès réalisés par la Russie dans le développement d'armes hypersoniques. À l'heure actuelle, les boucliers anti-missiles existants auraient les plus grandes difficultés à intercepter ces projectiles, capables de changer de cap et d'altitude très rapidement.

Pour Washington, le salut viendra peut-être de l'espace. L'agence de développement spatial américaine (SDA) a validé, lundi 20 septembre, les plans de conception préliminaire d'un futur satellite capable de détecter et de traquer des missiles balistiques et hypersoniques. Développé par la société L3Harris Technologies, ce satellite fera partie d'une plus large constellation que la SDA prévoit placer en orbite basse à partir de 2023.

À lire aussi — La Russie développe un nouveau missile hypersonique pour son armée de l'air

"Une fois achevés, les satellites permettront de détecter et de suivre les missiles balistiques et hypersoniques grâce à une détection infrarouge persistante" à large champ de vision, écrit l'entreprise dans un communiqué, se félicitant par la même occasion d'une "étape-clé dans le développement du prototype." Ces satellites seront également équipés de liaisons optiques pour se transmettre les données entre eux.

En octobre 2020, L3Harris ainsi que SpaceX se sont respectivement vus accorder 193 et 149 millions de dollars (environ (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : les femmes enceintes transmettent les anticorps à leur bébé après un vaccin ou une infection
Fortnite ne reviendra pas sur iPhone avant des années
Free quitte la Bourse après 17 années de cote
Chez Facebook, le spécialiste de la réalité augmentée va devenir le directeur technologique du groupe
70% des vaccinés ont quand même attrapé le Covid-19 dans une prison du Texas

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles