Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 724,32
    +97,19 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 043,02
    +66,89 (+1,34 %)
     
  • Dow Jones

    40 000,90
    +247,15 (+0,62 %)
     
  • EUR/USD

    1,0910
    +0,0040 (+0,37 %)
     
  • Gold future

    2 416,00
    -5,90 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    53 006,88
    +531,12 (+1,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 211,41
    +12,84 (+1,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,18
    -0,44 (-0,53 %)
     
  • DAX

    18 748,18
    +213,62 (+1,15 %)
     
  • FTSE 100

    8 252,91
    +29,57 (+0,36 %)
     
  • Nasdaq

    18 398,45
    +115,04 (+0,63 %)
     
  • S&P 500

    5 615,35
    +30,81 (+0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,34 (-2,45 %)
     
  • HANG SENG

    18 293,38
    +461,05 (+2,59 %)
     
  • GBP/USD

    1,2990
    +0,0075 (+0,58 %)
     

États-Unis : le mugshot de Donald Trump entre dans l’histoire

© capture d'écran X @realDonaldTrump

L’ex-président américain Donald Trump a fait un passage éclair en prison pour y être arrêté dans le cadre de l’enquête pour fraude électorale ouverte contre lui en Géorgie. Il a finalement été libéré sous caution.

C’est une photo qui marquera l’histoire : le « mugshot » de Donald Trump a rapidement fait le tour du monde. C’est la première fois qu’un ancien président doit se soumettre à cette séance photo pour l’identité judiciaire.

14 août dernier, Donald Trump a été inculpé pour tentative illicite de manipuler le résultat de l’élection présidentielle de 2020. Suite à cette mise en examen, l’ex-président s’est rendu hier à la prison du comté de Fulton, près d’Atlanta, pour y être arrêté, et photographié, conformément à la procédure.

Donald Trump dispose donc maintenant d’un casier judiciaire comme n’importe quel justiciable, avec un dossier pénitentiaire listant les chefs d’accusations portés contre lui, ses caractéristiques physiques et accompagné du fameux mugshot : le milliardaire y apparaît les sourcils froncés et le regard noir.

PUBLICITÉ

LIRE AUSSI >> Inculpé dans quatre affaires, Donald Trump risque-t-il vraiment la prison ?

Ce premier séjour en prison n’a pas duré longtemps : après avoir versé une caution de 200 000 dollars, Donald Trump est ressorti libre au bout d’une vingtaine de minutes.

Comme à son habitude, il a aussitôt dénoncé un "simulacre de justice" et une "ingérence électorale" de la part des autorités géorgiennes qui le poursuivent dans cet État du sud.

Ce mugshot a aussi été l’occasion pour Donald Trump de signer son grand retour sur le réseau social X (anciennement Twitter). Banni en janvier 2021,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi