La bourse ferme dans 5 h 10 min
  • CAC 40

    6 223,96
    +15,38 (+0,25 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 986,39
    +10,11 (+0,25 %)
     
  • Dow Jones

    33 730,89
    +53,62 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,1977
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • Gold future

    1 747,10
    +10,80 (+0,62 %)
     
  • BTC-EUR

    52 320,44
    -1 257,96 (-2,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 370,06
    -5,72 (-0,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,78
    -0,37 (-0,59 %)
     
  • DAX

    15 241,02
    +31,87 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 959,72
    +20,14 (+0,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 857,84
    -138,26 (-0,99 %)
     
  • S&P 500

    4 124,66
    -16,93 (-0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    29 642,69
    +21,70 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    28 793,14
    -107,69 (-0,37 %)
     
  • GBP/USD

    1,3785
    +0,0005 (+0,03 %)
     

États-Unis : Joe Biden promet suffisamment de vaccins pour tous les adultes fin mai

·4 min de lecture

Le président américain a estimé mardi que d'ici à la fin du mois de mai, le pays disposerait de suffisamment de vaccins anti-Covid-19 pour tous ses adultes. Cela ne signifie pas pour autant que tous les Américains seront vaccinés à cette échéance, a-t-il toutefois nuancé. Pendant ce temps-là, au Texas, le gouverneur républicain a annoncé la fin du port du masque obligatoire et la réouverture totale des commerces.

C'est une excellente nouvelle pour les Américains sur le front de la lutte contre le Covid-19 : "Nous sommes partis pour avoir suffisamment de vaccins disponibles pour tous les adultes en Amérique d'ici la fin du mois de mai", a déclaré mardi 2 mars le président Joe Biden. Il y a trois semaines, il avait promis une échéance à fin juillet.

"C'est un progrès, un progrès important", a-t-il martelé, insistant cependant sur le fait que cela ne signifiait pas que tous les adultes américains seraient vaccinés à cette date. "Avoir les vaccins disponibles n'est pas suffisant. Nous avons besoin de gens qui font les injections dans les bras des gens, dans des millions de bras américains", a-t-il ajouté.

Accord entre Merck et Johnson & Johnson

Joe Biden a fait cette annonce lors d'une brève allocution durant laquelle il a confirmé un accord entre les géants pharmaceutiques Merck et Johnson & Johnson pour augmenter la production du vaccin de ce dernier. "C'est le genre de collaborations entre entreprises que nous avons vu durant la Seconde Guerre mondiale", a-t-il souligné.

Le locataire de la Maison Blanche a par ailleurs annoncé que les centres de production des vaccins de Johnson & Johnson opéreraient désormais "24 heures sur 24 et sept jours sur sept".

Le vaccin de Johnson & Johnson a obtenu une autorisation d'utilisation en urgence dans le pays en fin de semaine dernière, pour les adultes de 18 ans et plus. Il présente deux avantages conséquents en matière logistique : il ne s'administre qu'en une seule dose et peut être stocké à des températures de réfrigérateur. Johnson & Johnson s'est pour le moment engagé à fournir 100 millions de doses aux États-Unis avant la fin du mois de juin.

Levée des restrictions au Texas

De son côté, le gouverneur républicain du Texas, Greg Abbott, a annoncé mardi la fin du port du masque obligatoire et la réouverture totale des commerces.

"À partir de mercredi prochain, tous les commerces de tout type peuvent ouvrir à 100 % de leur capacité", a affirmé le gouverneur dans un décret qui "met fin au port obligatoire du masque dans tout l'État" en place depuis juillet 2020. "Grâce aux avancées médicales des vaccins et des traitements aux anticorps, le Texas a désormais les moyens de protéger les Texans du virus", a ajouté Greg Abbott.

Même si "le Covid-19 n'a pas disparu", l'État du sud du pays "est en bien meilleure position" qu'en octobre, quand la capacité des commerces avaient été limitée à 75 %.

"Pas le moment"

"Depuis près de six mois, trop de Texans ont été privés de l'opportunité de travailler, trop de petits chefs d'entreprises ont eu du mal à payer leurs factures", a ajouté Greg Abbott. "Nous nous assurons que tous les commerces et les familles au Texas aient la liberté de déterminer leur propre destin." Les entreprises peuvent toutefois limiter la capacité d'accueil de leurs locaux ou mettre en place des protocoles sanitaires, souligne le décret du gouverneur.

Près de 44 000 personnes sont mortes du Covid-19 au Texas depuis le début de l'épidémie, selon les données de l'Université Johns Hopkins.

Lundi, la directrice des Centres américains de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), la principale agence fédérale de santé publique du pays, avait mis en garde contre tout relâchement, notamment sur le port du masque. "Je suis très inquiète des informations selon lesquelles de plus en plus d'États lèvent précisément les mesures que nous avons recommandées pour protéger les gens", avait déclaré Rochelle Walensky lors d'un point-presse. "Ce n'est pas le moment d'assouplir les dispositifs cruciaux dont nous savons qu'ils peuvent stopper la diffusion du Covid-19."

Avec AFP