La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 654,59
    +431,17 (+1,34 %)
     
  • Nasdaq

    11 984,52
    +321,73 (+2,76 %)
     
  • Nikkei 225

    26 659,75
    +112,70 (+0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,0546
    +0,0108 (+1,03 %)
     
  • HANG SENG

    20 602,52
    +652,31 (+3,27 %)
     
  • BTC-EUR

    28 555,35
    +235,12 (+0,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    675,78
    +433,10 (+178,46 %)
     
  • S&P 500

    4 088,85
    +80,84 (+2,02 %)
     

Aux États-Unis, une inquiétante pénurie de lait pour nourrissons

Quand les Français redoutent une pénurie d'huile de tournesol, aux États-Unis, ce sont les préparations de laits pour nourrissons qui viennent à manquer. Pas la même angoisse et surtout, pas les mêmes raisons.

"Terrifiant", "frustrant". C'est une situation de stress inimaginable pour de nombreux parents américains : les Etats-Unis connaissent une situation de pénurie très rare de lait pour bébé. En cause les problèmes d'approvisionnement accentués par la fermeture d'une usine du fabricant Abbott.

Cela fait des mois que cela dure, raconte Sara Khan, maman de trois enfants âgés de 10 ans, 7 ans et 6 mois. "Dès la naissance de mon bébé, j'ai remarqué qu'il y avait un problème et il aura 7 mois la semaine prochaine", confie-t-elle à l'AFP.

Elle décrit alors son parcours du combattant pour trouver quelques boîtes de lait en poudre, sa détresse face aux étagères vides des pharmacies CVS et Walgreen's ou des supermarchés Target, que ce soit à Washington ou dans ses environs. Elle a tenu grâce à ses amis et sa famille, qui lui ont envoyé des boîtes de lait par la poste chaque fois qu'ils en trouvaient une, depuis Boston ou New York. "C'est absurde", poursuit-elle, en repensant au moment où elle a même importé du lait d'Allemagne.

A l'origine de la pénurie, le rappel d'un lait par mesure de précaution

La situation s'est vraiment dégradée quand, le 17 février, après le décès de deux bébés, le fabricant Abbott a annoncé le "rappel volontaire" dans son usine du Michigan de laits en poudre, dont Similac, utilisés par des millions de familles américaines.

L'enquête a dédouané le lait visé mais la production n'a toujours pas repris, aggravant la pénurie déjà provoquée par les problèmes de la chaîne d'approvisionnement et le manque de main-d'oeuvre.

Selon le fournisseur de données Datasembly, le taux de rupture de stock de préparations de lait pour nourrissons a atteint 43% à la fin de la semaine dernière, en hausse de 10% par rapport à la moyenne d'avril.

Il existe peu d'alternatives aux laits pour nourrissons

"C'est très frustrant car ce n'est pas comme si le problème était survenu du jour au lendemain", s'indigne Olivia Espinosa. A San Diego, en Californie, Olivia Espinosa et Steve Ho[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles