Publicité
Marchés français ouverture 4 h 10 min
  • Dow Jones

    38 834,86
    +56,76 (+0,15 %)
     
  • Nasdaq

    17 862,23
    +5,21 (+0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    38 324,10
    -246,66 (-0,64 %)
     
  • EUR/USD

    1,0743
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    18 438,91
    +8,52 (+0,05 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 628,00
    -52,94 (-0,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 386,55
    +48,80 (+3,65 %)
     
  • S&P 500

    5 487,03
    +13,80 (+0,25 %)
     

Aux États-Unis, une femme amputée après avoir mangé du poisson infecté par une bactérie

SIPA

Après des cas de botulisme, une autre affection rarissime fait parler d’elle. Outre-Atlantique, une Californienne de 40 ans a dû être amputée des quatre membres pour avoir la vie sauve, raconte ABC ce lundi 18 septembre.

D’après nos confrères, la quadragénaire a été infectée par une mystérieuse bactérie après avoir mangé du tilapia, un poisson d’élevage en eau douce, acheté sur les étals d’un marché de San Jose, au sud de la baie de San Francisco.

Placée dans la coma

Quelques jours après l’avoir cuisiné et mangé, Laura Barajas a ressenti des symptômes inquiétants qui l’ont conduit à l’hôpital un mois plus tard pour subir une intervention chirurgicale.

PUBLICITÉ

À lire aussi Cas de botulisme à Bordeaux : « Une maladie foudroyante, souvent diagnostiquée trop tard »

« Ses doigts, ses pieds et ses lèvres étaient noirs. Elle souffrait d’une septicémie complète et ses reins étaient défaillants », a confié une amie de la victime qui a précisé. Placée dans le coma, la quadragénaire a ensuite été amputée des quatre membres le 14 septembre dernier pour lui éviter la mort, selon ABC.

Affection parfois mortelle

En cause selon les médecins : le tilapia était infecté par une bactérie appelée vibrio vulnificus que l’on trouve généralement dans les eaux saumâtres de la côte atlantique des États-Unis mais aussi dans le golfe du Mexique.

À lire aussi Cas de botulisme à Bordeaux : ce que risque le restaurateur

Si ces infections sont rares, les effets peuvent être dévastateurs vo...


Lire la suite sur ParisMatch