La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    47 622,25
    -4 686,70 (-8,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Les États-Unis conçoivent des armes cybernétiques ultra sophistiquées... qui se retournent contre eux

·1 min de lecture

En mars 2017, WikiLeaks a fait fuiter des outils de piratage de la CIA. Le rapport interne de l'agence de renseignement, obtenu l'année dernière par le Washington Post, a finalement accusé les pirates de la CIA d'avoir fourni trop d'efforts pour "construire des armes cyber au détriment de la sécurisation de leurs propres systèmes".

Un mois après la fuite des outils de la CIA, un groupe appelé les Shadow Brokers s'est débarrassé de son cinquième lot d'outils de piratage qu'il avait volé à un groupe d'élite de la NSA dénommé "Tailored Access Operations". Ces outils ont ensuite été utilisés par des acteurs étrangers pour mener des cyberattaques de grande envergure, notamment les tristement célèbres attaques WannaCry, dont les cibles comprenaient des entreprises et des agences gouvernementales américaines.

À lire aussi — Les cyberattaques ont été multipliées par quatre en un an

Plus récemment, le piratage de Solarwinds et la tentative de pirates d'empoisonner l'approvisionnement en eau d'une ville de Floride ont montré à quel point l'Amérique est vulnérable aux cyberattaques sur son propre territoire.

Depuis des décennies, les États-Unis disposent de l'arsenal d'armes cybernétiques le plus sophistiqué au monde. Mais l'accent mis par l'Amérique sur le renforcement de ses cyberattaques — et le manque d'attention portée aux mesures défensives — est l'une de ses plus grandes faiblesses, affirme Nicole Perlroth, journaliste au New York Times, dans un nouveau livre.

Dans "This Is How They (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L'UE autorise le vaccin contre le Covid-19 en une seule dose de Johnson & Johnson
Comment utiliser les réseaux WiFi publics en toute sécurité et protéger vos données
37 % des Américains ont déjà investi suite à un tweet d'Elon Musk, selon un sondage
Des scientifiques ont identifié un signal radio venu des confins de l'espace
Disney+ passe la barre symbolique des 100 millions d'abonnés