La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 169,41
    +3,69 (+0,06 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 978,84
    +1,01 (+0,03 %)
     
  • Dow Jones

    33 800,60
    +297,03 (+0,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1905
    -0,0016 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    1 744,10
    -14,10 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    50 084,92
    -1 428,87 (-2,77 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 235,89
    +8,34 (+0,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    59,34
    -0,26 (-0,44 %)
     
  • DAX

    15 234,16
    +31,48 (+0,21 %)
     
  • FTSE 100

    6 915,75
    -26,47 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 900,19
    +70,88 (+0,51 %)
     
  • S&P 500

    4 128,80
    +31,63 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    29 768,06
    +59,08 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    28 698,80
    -309,27 (-1,07 %)
     
  • GBP/USD

    1,3706
    -0,0029 (-0,21 %)
     

États-Unis : Amazon bientôt visé par une plainte pour infraction au droit du travail ?

·1 min de lecture

Amazon est à nouveau dans l'oeil du cyclone aux Etats-Unis. Selon le New York Times, l'agence fédérale américaine chargée du droit du travail a estimé que les licenciements de deux designers informatiques d'Amazon, qui avaient critiqué le géant du commerce en ligne, étaient bien des mesures de rétorsion de la part du groupe. L'agence a confirmé sa décision à l'AFP lundi : elle déposera plainte contre Amazon pour infraction au droit du travail si le groupe ne régularise pas l'affaire avec Maren Costa et Emily Cunningham.

Ces deux leaders du collectif AECJ ("Employés d'Amazon pour la justice climatique"), avaient été remerciées il y a un an, officiellement pour des "infractions répétées au règlement intérieur". "Lanceuse d'alerte. (...) Designer. Virée pour avoir tiré la sonnette d'alarme sur le climat et le Covid-19", indique le profil d'Emily Cunningham sur Twitter. Celui de Maren Costa explique qu'elles ont été licenciées à Pâques (en 2020) pour "nous être battues pour la sécurité de nos collègues au temps du Covid".

>> A lire aussi - Amazon, Cdiscount, Fnac-Darty... qui enregistre le plus de réclamations ?

"Nous soutenons le droit de tous nos employés à critiquer les conditions de travail de leur employeur, mais cela ne signifie pas une immunité complète contre nos règlements intérieurs, qui sont légaux", a réagi un porte-parole d'Amazon. "Nous n'avons pas remercié ces employés pour s'être exprimées sur la sécurité ou la durabilité", a-t-il insisté. Avec d'autres ingénieurs et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tim Cook entretient le flou sur une voiture autonome Apple
Veolia appelle Suez "au dialogue"
Un couple vandalise par erreur une œuvre à 440.000 dollars
Pour se venger de son employé démissionnaire, un patron le paie en pièces d'un centime
L'argent profitera du boom de la voiture électrique et de l'énergie solaire