Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0709
    -0,0033 (-0,31 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    +30,40 (+1,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 763,66
    +734,58 (+1,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 404,10
    -13,78 (-0,97 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    -0,13 (-0,17 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,66 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,32 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,09 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,85 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2686
    -0,0075 (-0,59 %)
     

État, banques, Airbnb, propriétaires… qui est responsable de la crise du logement ?

Ceux qui souhaitent devenir propriétaires signalent deux obstacles principaux : les prix (54 %) et les taux d’emprunt (48 %) trop élevés.  - Credit:Vincent Isore/MaxPPP/IP3 Press
Ceux qui souhaitent devenir propriétaires signalent deux obstacles principaux : les prix (54 %) et les taux d’emprunt (48 %) trop élevés. - Credit:Vincent Isore/MaxPPP/IP3 Press

Le constat fait consensus : 89 % des Français considèrent qu'il est difficile de louer un logement et 92 % qu'il est difficile d'accéder à la propriété. Si les Français sont d'accord pour dire qu'il n'a jamais été aussi compliqué de se loger, le dernier sondage de l'Institut Cluster 17 pour Le Point fait apparaître des clivages importants entre les électeurs de droite et de gauche dès lors qu'il s'agit de désigner un responsable ou de trouver des solutions…

Les électeurs de Jean-Luc Mélenchon sont en effet plus nombreux à pointer du doigt les Français les plus fortunés qui investissent dans des résidences secondaires (22 %, soit deux fois plus que la moyenne), tandis que les électeurs de Marine Le Pen et Éric Zemmour préfèrent accuser l'État (40 %).

À LIRE AUSSI L'encadrement des loyers, cadeau empoisonné pour les locataires ? Sur le plan des solutions préférées pour résoudre cette crise, ceux qui ont voté pour des candidats de droite et de droite radicale à la dernière élection privilégient prioritairement la simplification de l'accès au crédit : 40 % chez les électeurs de Zemmour, 30 % chez ceux de Le Pen, 26 % chez ceux de Valérie Pécresse. Les électeurs de gauche privilégient quant à eux des mesures plus restrictives et interventionnistes, comme l'encadrement des loyers.

Cette politique, qui a pourtant démontré son inefficacité dans les endroits où elle a été appliquée – comme Londres ou San Francisco –, est malgré tout considérée par 23 % des électeurs d [...] Lire la suite