La bourse ferme dans 5 h 34 min
  • CAC 40

    5 967,66
    +173,51 (+2,99 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 441,60
    +99,43 (+2,98 %)
     
  • Dow Jones

    29 490,89
    +765,38 (+2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9882
    +0,0055 (+0,56 %)
     
  • Gold future

    1 717,50
    +15,50 (+0,91 %)
     
  • BTC-EUR

    20 193,58
    +656,47 (+3,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    453,20
    +17,85 (+4,10 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,37
    +0,74 (+0,88 %)
     
  • DAX

    12 535,15
    +325,67 (+2,67 %)
     
  • FTSE 100

    7 028,17
    +119,41 (+1,73 %)
     
  • Nasdaq

    10 815,43
    +239,82 (+2,27 %)
     
  • S&P 500

    3 678,43
    +92,81 (+2,59 %)
     
  • Nikkei 225

    26 992,21
    +776,42 (+2,96 %)
     
  • HANG SENG

    17 079,51
    -143,32 (-0,83 %)
     
  • GBP/USD

    1,1369
    +0,0050 (+0,44 %)
     

Cet été, méfiez-vous de l'arnaque aux virements

Appel à la prudence. Pour tous ceux qui pensent avoir trouvé la maison de rêve pour passer des vacances en famille lors de la dernière quinzaine d'août, il est conseillé de faire très attention aux arnaques au virement. Depuis le début de l'été, le ministère de l'Intérieur reçoit ainsi de nombreuses plaintes pour des identifiants bancaires piratés, comme le relate RTL France, le 14 août.

Le mode opératoire des escrocs est simple. Les malfaiteurs interceptent les RIB et IBAN des propriétaires de location au moment où ces derniers envoient leur identifiant bancaire par e-mail pour le règlement. La somme a bien quitté le compte en banque des futurs voyageurs, mais sans jamais arriver chez le propriétaire de la maison de vacances. Le temps de se rendre compte de la supercherie, les escrocs ont déjà déplacé les fonds, avec comme conséquence fâcheuse de rendre impossible toute possibilité de remboursement.

>> Notre service - Une question ? Un litige ? Un avocat spécialisé (droit du travail, de l'immobilier, de la famille…) vous accompagne par téléphone

Les arnaques au faux RIB se multiplient, avec près de 300 plaintes déposées depuis avril, pour des sommes volées qui atteignent des dizaines de milliers d’euros. Ce type d'arnaque ne se limite pas aux locations de vacances, mais touche aussi les versements chez le notaire ou les factures d'artisans à régler. Le piratage intervient au moment de l'échange des coordonnées bancaires par e-mail.

En cas d’arnaque constatée, il faut porter plainte (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : une reprise "quasi certaine" de l'épidémie est à craindre à l'automne
La favorite à la succession de Boris Johnson affirme que les Britanniques doivent "bosser plus"
Opiacés : saisie géante de Fentanyl à Dax
Covid-19 : scènes de chaos dans un magasin Ikea à Shanghai à cause d'un cas positif
Incendies : des aides fiscales seront accordées aux sinistrés