La bourse ferme dans 6 h 13 min
  • CAC 40

    7 193,07
    +50,07 (+0,70 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 297,10
    +24,91 (+0,58 %)
     
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1429
    +0,0013 (+0,11 %)
     
  • Gold future

    1 821,40
    +4,90 (+0,27 %)
     
  • BTC-EUR

    37 517,86
    -538,45 (-1,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 030,92
    +5,19 (+0,51 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,86
    +0,04 (+0,05 %)
     
  • DAX

    15 948,23
    +64,99 (+0,41 %)
     
  • FTSE 100

    7 594,94
    +51,99 (+0,69 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    28 333,52
    +209,24 (+0,74 %)
     
  • HANG SENG

    24 218,03
    -165,29 (-0,68 %)
     
  • GBP/USD

    1,3685
    +0,0006 (+0,04 %)
     

Éric Zemmour officialise sa candidature à la présidentielle

·2 min de lecture

Après des mois de vrai-faux suspense, le polémiste vient d'annoncer sa candidature à l'Élysée dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

L'ancien chroniqueur a enfin tranché. Éric Zemmour a officialisé sa candidature à l'élection présidentielle ce mardi, via une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, quelques heures seulement avant un ultime débat des candidats LR. "J'ai décidé de me présenter à l'élection présidentielle", a-t-il déclaré, "pour que nos enfants ne connaissent pas la barbarie, pour que nos filles ne soient pas voilées et nos fils soumis". 

L'ex-éditorialiste n'avait cessé de laisser planer le doute depuis la fin de l'été sur sa volonté de participer à la course pour 2022. 

"Je ne dirai ni que je suis candidat, ni que je ne suis pas candidat", déclarait-il sur BFMTV au début du mois de septembre. Puis ses déclarations avaient laissé présager qu'il avait acté son choix. 

"Ma décision est prise, je choisirai mon moment", avait-il avancé sur RTL le 24 octobre dernier.

La fin d'un "entre-deux"

"Cet entre-deux de candidature, un pas dedans, un pas dehors, lui est favorable. Il n'est même pas encore candidat qu'il est qualifié au second tour", estimait auprès de BFMTV.com au début du mois de novembre un parlementaire qui suit de très près le parcours d'Éric Zemmour.

Le polémiste a donc finalement choisi de sortir de l'ambiguïté après plusieurs semaines agitées. Le soutien retiré du milliardaire Charles Gave, des visites compliquées à Londres et Genève, ou encore un déplacement chahuté à Marseille, conclu par une doigt d'honneur adressé en réponse à une habitante.

Le plus dur reste désormais à faire: obtenir les 500 précieux parrainages de maires pour pouvoir officiellement être candidat, financer sa campagne auprès des banques, construire une équipe de campagne, annoncer un programme complet...

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Président.e. 2022 - Anne Hidalgo sur Éric Zemmour : "Il y a une responsabilité collective à avoir laissé ce type de personnage dont les paroles relèvent du délit"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles