Publicité
Marchés français ouverture 2 h 20 min
  • Dow Jones

    39 087,38
    +90,98 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    16 274,94
    +183,04 (+1,14 %)
     
  • Nikkei 225

    40 058,13
    +147,31 (+0,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,0847
    +0,0008 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    16 549,59
    -39,85 (-0,24 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 361,39
    +1 218,03 (+2,13 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 137,08
    +40,81 (+0,80 %)
     

Éric Zemmour met « au défi » les historiens de le contredire sur Vichy, ils le prennent au mot

Sur Europe 1, le fondateur de Reconquête ! a affirmé qu’il maintenait ses propos révisionnistes sur Vichy.

POLITIQUE - Il persiste et signe. Ce jeudi 7 septembre sur Europe 1, Éric Zemmour a été invité à commenter la décision de la Cour de cassation, qui a ordonné un nouveau procès pour contestation de crime contre l’humanité à son encontre, après avoir soutenu en 2019 que le maréchal Pétain avait « sauvé » des juifs français pendant la Seconde Guerre mondiale.

Estimant que ce n’est pas à la justice de se prononcer sur ce qu’il appelle une « querelle historique » (comme s’il s’agissait d’un simple débat entre universitaires sur le détail de l’ornement de la couronne de tel roi), le fondateur de Reconquête ! a affirmé qu’il maintenait ses propos. « Je défie tous les historiens, là-dessus, de me donner le véritable démenti face à moi », a-t-il fanfaronné.

Un appel qui a manifestement été entendu, puisque plusieurs historiens et professeurs d’histoire lui ont directement répondu sur X (ex-Twitter). C’est notamment le cas de Matthieu Boisdron, docteur en histoire contemporaine à la Sorbonne. « Parce qu’un document d’archive vaut mieux que tous les longs discours, la loi “portant statut des juifs” du 3 octobre 1940 annotée de la main même de Pétain qui aggrave son caractère discriminatoire initial », a riposté l’historien en publiant une copie du document.

Un texte qui contredit à lui seul la thèse défendue par Éric Zemmour, puisque son article 3 vise expressément les juifs « nés français ou naturalisés », le postulat du polémiste étant que le maréchal Pétain aurait fait une distinction entre juifs français et étrangers. Dans un autre genre, Olivier Varlan, professeur agrégé et docteur en histoire contemporaine, a publié en réponse la couverture de l’ouvrage de l’historien Laurent Joly La falsification de L’Histoire.

Un livre que ce spécialiste du sujet a entièrement dédié aux erreurs d’Éric Zemmour sur l’histoire de Vichy. Dans le même genre, Guillaume Pollack, également docteur en histoire contemporaine et enseignant à la Sorbonne, a suggéré à Éric Zemmour de lire L’État contre les Juifs, du même auteur Laurent Joly.

« Zemmour contre l’histoire »

Pour rappel, les historiens ne cessent de corriger les thèses historiques du fondateur de Reconquête !, lesquelles servent surtout à nourrir son récit nationaliste, comme l’ont fait avant lui de nombreux auteurs d’extrême droite.

En février 2022, un collectif de chercheurs avait publié chez Gallimard l’essai Zemmour contre l’histoire, démontant point par point les différentes affirmations mensongères tenues par celui qui était alors candidat à l’élection présidentielle : Alya Aglan, Florian Besson, Jean-Luc Chappey, Vincent Denis, Jérémie Foa, Claude Gauvard, Laurent Joly, Guillaume Lancereau, Mathilde Larrère, André Loez, Gérard Noiriel, Nicolas Offenstadt, Philippe Oriol, Catherine Rideau-Kikuchi, Virginie Sansico, Sylvie Bénault.

Autant de professionnels de l’histoire qui ont déjà relevé le « défi » de répondre à Éric Zemmour. Encore faudrait-il qu’il le reconnaisse.

Lire sur le HuffPost

À voir également sur Le HuffPost :

Un musée de l’Holocauste va ouvrir dans Fortnite, son créateur reçoit un torrent de haine sur Twitter

Civitas : Gérald Darmanin engage la dissolution de l’organisation catholique intégriste

VIDÉO - Éric Zemmour sur Nahel: "C'était un petit voyou qui a pris ses risques"