Publicité
Marchés français ouverture 6 h 46 min
  • Dow Jones

    38 852,86
    -216,74 (-0,55 %)
     
  • Nasdaq

    17 019,88
    +99,08 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    38 855,37
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,0852
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 821,16
    -6,14 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 914,68
    -1 008,84 (-1,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,59
    -15,87 (-1,06 %)
     
  • S&P 500

    5 306,04
    +1,32 (+0,02 %)
     

Éric Ciotti plaide pour le « retour de l’uniforme » à l’école (qui n’a jamais été instauré)

Dans un entretien au JDD, le patron des Républicains appelle le gouvernement à « généraliser le retour de l’uniforme » à l’école. Problème : cela n’a jamais existé.

LUDOVIC MARIN / AFP

POLITIQUE - La question est revenue dans le débat à l’aune de l’interdiction du port de l’abaya à l’école, décidée pour cette rentrée scolaire. Pour certains responsables politiques, l’une des solutions permettant de préserver la laïcité dans les établissements scolaires serait d’instaurer le port de l’uniforme. Ou une « tenue scolaire », comme l’a proposé dans la semaine la secrétaire d’État chargée de la Ville Sabrina Agresti-Roubache.

Alors que le ministre de l’Éducation nationale, Gabriel Attal, s’est dit ouvert à des tests, le président des Républicains Éric Ciotti s’est porté volontaire ce dimanche 3 septembre dans le JDD. « Nous souhaitons lancer une expérimentation dans ce sens, dans les collèges des Alpes-Maritimes, en accord avec le président du conseil départemental », indique le député de ce département, affirmant avoir « évoqué cette candidature avec Gabriel Attal ».

Le président du parti de droite appelle même le gouvernement à passer à la vitesse supérieure, en considérant qu’il faut « avancer vite » et « généraliser le retour de l’uniforme » à l’école. En réalité, et n’en déplaise à Éric Ciotti, l’uniforme n’a jamais été imposé à l’école en France. Et il est donc inexact de parler de « retour », puisqu’une telle généralisation à l’échelle du territoire constituerait une première.

« Jamais eu d’obligation du port de la blouse »

C’est ce qu’expliquait en 2022 au HuffPost l’historien spécialiste des questions d’éducation, Claude Lelièvre, en décortiquant le programme d’Éric Zemmour pour l’école (très proche de ce que propose aujourd’hui le député des Alpes-Maritimes).

PUBLICITÉ

« Il n’y a jamais eu d’obligation du port de la blouse, il suffit de regarder les vieilles photos de classes ! », expliquait l’auteur de L’École d’aujourd’hui à la lumière de l’histoire (éd. Odile Jacob), précisant que ce dispositif « existait seulement dans des établissements privés, ou alors de façon très marginale ». Toujours selon Claude Lelièvre, parler de « retour » ou de « rétablissement » du port de l’uniforme à l’école revient à « flatter un passéisme qui ne correspond à aucune réalité historique ».

Une vision de l’école que l’on retrouve à la droite et à l’extrême droite, à l’image du maire de Béziers Robert Ménard ou de son collègue RN de Perpignan Louis Aliot, tous deux candidats (comme Éric Ciotti) pour participer à l’expérimentation évoquée par Gabriel Attal à l’échelle de leurs villes.

Lire sur le HuffPost

À voir également sur Le HuffPost :

Après la rencontre à Saint-Denis, l’énorme décalage entre la Macronie et les oppositions

Le « préférendum » déjà enterré par Emmanuel Macron, affirme Éric Ciotti

VIDÉO - Interdiction des abayas à l'école: "C'est une décision opportune, attendue", réagit Éric Ciotti