La bourse ferme dans 7 min
  • CAC 40

    6 495,58
    -61,82 (-0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 727,94
    -49,44 (-1,31 %)
     
  • Dow Jones

    33 700,04
    -299,00 (-0,88 %)
     
  • EUR/USD

    1,0041
    -0,0051 (-0,50 %)
     
  • Gold future

    1 762,30
    -8,90 (-0,50 %)
     
  • BTC-EUR

    21 285,77
    -2 211,32 (-9,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    507,36
    -34,25 (-6,32 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,64
    +0,14 (+0,15 %)
     
  • DAX

    13 532,07
    -165,34 (-1,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 546,33
    +4,48 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    12 700,69
    -264,65 (-2,04 %)
     
  • S&P 500

    4 226,53
    -57,21 (-1,34 %)
     
  • Nikkei 225

    28 930,33
    -11,77 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    19 773,03
    +9,12 (+0,05 %)
     
  • GBP/USD

    1,1796
    -0,0137 (-1,15 %)
     

Équipements électriques : de sérieux griefs

Les fabricants d'équipements électriques Schneider Electric et Legrand ainsi que leur distributeur Rexel ont annoncé le 5 juillet avoir reçu une notification de griefs de la part de l'Autorité de la concurrence concernant une possible entente sur les prix de vente. Il s'agit du prolongement d'investigations intervenues en 2018. Comme le souligne Rexel, cette notification «ne préjuge en rien de la culpabilité des entreprises mises en cause et constitue la première étape habituelle d'une procédure contradictoire devant l'Autorité de la concurrence7.  Risque sur les marges  Les trois groupes contestent les reproches formulés et feront valoir leur position devant l'Autorité de la concurrence. Ils risquent potentiellement une amende ainsi que l'obligation de changer leurs pratiques commerciales, si les griefs sont avérés. «Cette situation pourrait alors impacter négativement leur rentabilité, alors que la France est un marché important – et avec des marges élevées – pour ces acteurs. À titre d'information, le pays représente de l'ordre de 20% des revenus de Rexel, 14% de ceux de Legrand et 6% de ceux de Schneider Electric», estime le bureau d'études de Kepler Cheuvreux. Dans l'immédiat, la baisse de leur cours de Bourse depuis un mois (autour de -9% pour Schneider Electric et Legrand et -22% pour Rexel) s'explique davantage par la conjoncture qui s'assombrit. Il est à craindre que dans les semaines à venir, les analystes revoient à la baisse leurs projections financières pour la suite de l'exercice. Nous conseillons de tenir les positions sur ces trois titres cycliques mais de qualité dans la durée.   Conservez Schneider Electric [SU]. Objectif de cours: 124 € Conservez Legrand [LR]. Objectif de cours: 80 € Conservez Rexel [RXL]. Objectif de cours: 17 € Cliquez ici pour lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles