La bourse ferme dans 5 h 16 min
  • CAC 40

    7 028,71
    -53,30 (-0,75 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,81
    -31,82 (-0,77 %)
     
  • Dow Jones

    33 717,09
    -260,99 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0833
    -0,0024 (-0,22 %)
     
  • Gold future

    1 920,40
    -18,80 (-0,97 %)
     
  • BTC-EUR

    21 118,70
    -524,34 (-2,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    518,46
    -19,41 (-3,61 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,79
    -1,11 (-1,42 %)
     
  • DAX

    15 006,91
    -119,17 (-0,79 %)
     
  • FTSE 100

    7 718,75
    -66,12 (-0,85 %)
     
  • Nasdaq

    11 393,81
    -227,90 (-1,96 %)
     
  • S&P 500

    4 017,77
    -52,79 (-1,30 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2320
    -0,0034 (-0,28 %)
     

Une équipe de spécialistes du cambriolage par les toits arrêtée en flagrant délit

SP/Peugeot

Un réseau de cambrioleurs roumains a été arrêté, le lundi 21 novembre dernier, rapporte Le Parisien sur son site Internet le 1er décembre. Les membres de la brigade de recherche et d’intervention (BRI) de Versailles ont, en effet, procédé à une arrestation de cinq suspects à Villemomble, en Seine-Saint-Denis, où ils s’étaient établis. Les cinq Roumains ont été interpelés alors qu’ils venaient de commettre un nouveau méfait : le cambriolage du centre Leclerc de Montataire, dans l’Oise.

Sous surveillance depuis plusieurs semaines, les malfaiteurs ont réalisé plusieurs cambriolages depuis le début de l’année 2022. Le préjudice total estimé est de 140 000 euros. Leur spécialité ? Passer par le toit des enseignes qu’ils volaient. Placés en garde à vue, les cinq suspects vont maintenant être entendus par les enquêteurs. Ils les soupçonnent d’avoir œuvré en Seine-et-Marne, dans l’Essonne et dans les Yvelines. C’est dans ce département que les malfrats auraient sévi dans la nuit du 18 au 19 septembre 2022. Ils se seraient introduits dans une banque, celle de la Société générale de Flins-sur-Seine, en passant une nouvelle fois par le toit. Là, ils commettront une erreur en laissant une empreinte génétique. Cela a permis aux enquêteurs de les suivre les mois suivants afin de les prendre sur le fait.

Une source proche de l’affaire, contactée par Le Parisien, a décrit le profil de ces hommes qui n’étaient pas connus des services de police : "Leurs profils correspondent à des auteurs de razzia (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Il retrouve le voleur de son vélo sur Leboncoin et lui tend un piège
La note de la France maintenue par S&P mais pourrait être abaissée à moyen terme
Un Français gare un avion de chasse devant sa porte
Le Sénat réduit de 500 millions les aides destinées aux voitures électriques
JO Paris 2024 : les organisateurs réorganisent leur budget pour faire face à l’inflation