Marchés français ouverture 8 h 21 min
  • Dow Jones

    34 021,45
    +433,79 (+1,29 %)
     
  • Nasdaq

    13 124,99
    +93,31 (+0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 448,01
    -699,50 (-2,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    +0,0009 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    27 718,67
    -512,37 (-1,81 %)
     
  • BTC-EUR

    41 202,08
    -2 122,27 (-4,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 340,15
    -47,76 (-3,44 %)
     
  • S&P 500

    4 112,50
    +49,46 (+1,22 %)
     

Les énormes débris d'une fusée chinoise pourraient retomber sur Terre

·2 min de lecture

Le lanceur Longue Marche 5B de 30 mètres de haut, qui a permis la mise en orbite du module Tianhe, pourrait retomber sur Terre à n'importe quel endroit.

Le 29 avril dernier, la Chine mettait sur orbite un des premiers éléments de sa station spatiale, à savoir le module Tianhe. Ce dernier a été propulsé depuis la province de Wenchang par une fusée Longue Marche 5B. Mais comme le révèle le Guardian, le lanceur qui est composé d'un étage et de boosters pourrait occasionner de gros dégâts sur Terre s'il retombait au mauvais endroit. Car l'étage en question de la fusée est entré en orbite et va redescendre forcément sur Terre. 

D'une hauteur de 30 mètres environ et de 5 mètres de diamètre, l'engin pèserait aussi plus de 20 tonnes. Il pourrait tomber aussi bien dans l'océan, que dans une prairie, ou sur une ville. "C'est potentiellement mauvais", a avoué l'astrophysicien du centre de l'Université d'Harvard, Jonathan McDowell. "La dernière fois qu'ils ont lancé une fusée Longue Marche, ils se sont retrouvés avec de longues tiges de métal volant dans le ciel et endommageant plusieurs bâtiments en Côte d'Ivoire", ajoute-t-il. Si la plupart ont brûlé, quelques-unes ont heurté le sol. "On a eu de la chance que personne ne soit blessé", continue Jonathan McDowell.

>> A lire aussi - Des débris d'une fusée SpaceX illuminent le ciel américain

Fusée en chute libre

En outre, selon l'astrophysicien, l'étage central de la fusée est "sept fois plus massif" que celui de la Falcon 9 de SpaceX à titre de comparaison. La situation est d'autant plus inquiétante que ce mardi 4 mai, le noyau de la fusée était en orbite autour de la Terre avoisinant les 27.600 km/h. Il aurait (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

91 patients du Lot rappelés après une erreur de dosage du vaccin Pfizer
Pour financer un plan pour la jeunesse, Laurent Berger veut taxer les ultra-riches
Pour Alain Griset, même avec une activité partielle, les cafés et restaurants doivent rouvrir
Covid-19 : le vaccin Pfizer autorisé par les Etats-Unis pour les enfants âgés de 12 ans et plus
Des retraites en baisse, une meilleure rémunération pour les demandeurs d’emploi en formation… Le flash éco du jour