Marchés français ouverture 3 h 42 min
  • Dow Jones

    30 937,04
    -22,96 (-0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 626,06
    -9,93 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    28 615,06
    +68,88 (+0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,2158
    -0,0010 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    29 454,02
    +62,76 (+0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    26 023,93
    -734,54 (-2,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    637,16
    -10,16 (-1,57 %)
     
  • S&P 500

    3 849,62
    -5,74 (-0,15 %)
     

Les énergies renouvelables se propulsent… lentement

·2 min de lecture

INFOGRAPHIE - Depuis la signature, il y a cinq ans, de l'Accord de Paris, le paysage énergétique a profondément évolué.

Il y a cinq ans était signé l'Accord de Paris. Depuis, le paysage énergétique a profondément évolué. Les renouvelables ont fait leur trou, y compris dans des pays producteurs d'énergie fossile comme le Canada ou l'Australie. En 2023, leur capacité installée sera supérieure à celle du gaz. Historique ! L'année suivante, l'éolien et le photovoltaïque dépasseront le charbon.

Hourra ? Non. Certes, la part des hydrocarbures dans le mix électrique diminue, mais le rythme est trop lent. Pour soutenir leur croissance, les pays en développement recourent encore massivement aux énergies fossiles. La planète n'est pas en ligne avec l'objectif de 1,5° C de la COP 21. Pour rétablir la situation, il faudrait, selon Goldman Sachs, investir au moins 9 000 milliards de dollars dans les renouvelables.

Source : AIE

Décarbonation

La défaite de Donald Trump est un vrai coup dur pour les climatosceptiques.

Brésil mis à part, tous les pays sont alignés. Pour lutter contre le réchauffement climatique, il faut décarboner les usages. En 2020, du fait du Covid, la demande mondiale d'électricité a diminué de 5 %, mais la production de renouvelables a crû de 7 %.

Diminution

Il y a dix ans, les renouvelables coûtaient une fortune. Surtout le photovoltaïque. L'Etat rachetait la production entre 300 et 600 euros le mégawattheure.

Depuis, la technologie a progressé, et le prix des équipements a été divisé par dix. Le dernier appel d'offres photovoltaïque a été attribué à 57 euros, pas très loin du prix du nucléaire historique (42 euros).

Désertion

En Bourse, Tesla vaut 3 fois plus qu'ExxonMobil, 9 fois plus que General Motors.

La plupart des banques refusent désormais de prêter aux entreprises qui investissent dans les énergies fossiles.

Et les énergéticiens l'ont bien compris : Engie se déleste de ses actifs charbonniers, Total se diversifie dans les renouvelables.

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi