La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    20 134,41
    +83,80 (+0,42 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Énergies : les engagements du G7 pour lutter contre le réchauffement climatique

C'est le premier grand accord conclu entre les sept plus grosses puissances mondiales. Les pays du G7 se sont engagés vendredi 27 mai à décarboner la majorité de leur secteur électrique "d'ici 2035", ainsi qu'à mettre fin à tout financement international des projets liés aux énergies fossiles dès cette année. "Nous nous engageons à atteindre un secteur de l'électricité majoritairement décarboné d'ici 2035", ont-ils déclaré dans une déclaration publiée à l'issue d'une réunion des ministres du Climat et de l'Energie à Berlin. Pour atteindre cet objectif, les pays s'engagent "à soutenir l'accélération de la sortie mondiale du charbon" et à "développer rapidement les technologies et les politiques nécessaires à la transition vers une énergie propre".

C'est la première fois que les sept puissances industrielles (États-Unis, Japon, Canada, France, Italie, Royaume-Uni, Allemagne) s'engagent ensemble sur un tel objectif. Les ministres ont également promis de mettre un terme au financement à l'étranger de projets d'énergies fossiles sans technique de capture du carbone d’ici "fin 2022". Cette annonce a été permise grâce à un revirement du Japon, dernier pays du groupe qui refusait de s'engager sur cette question. Une vingtaine de pays, dont les autres Etats du G7, avaient déjà signé une déclaration en ce sens en novembre dernier, lors de la COP 26 à Glasgow.

"Il est bien que le Japon, premier financeur des combustibles fossiles au monde, ait rejoint les autres pays du G7", commente auprès (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tuerie au Texas : pour combattre le "mal dans notre société", Trump appelle à "armer les citoyens"
La pénurie de main-d'œuvre menace le trafic aérien
Crise alimentaire : mis en cause, Poutine rejette la faute sur l'Europe et les Etats-Unis
Humoristes, gagnante de Koh Lanta… les surprenantes candidatures aux législatives 2022
Variole du singe : l'OMS alerte, les cas déjà détectés pourraient n'être que "le sommet de l'iceberg"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles