La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 638,46
    -63,52 (-0,95 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,51
    -36,41 (-0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 798,00
    +33,18 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1718
    -0,0029 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 750,60
    +0,80 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 303,87
    -690,53 (-1,87 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 067,20
    -35,86 (-3,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,95
    +0,65 (+0,89 %)
     
  • DAX

    15 531,75
    -112,22 (-0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 051,48
    -26,87 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    15 047,70
    -4,54 (-0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 455,48
    +6,50 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    30 248,81
    +609,41 (+2,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 192,16
    -318,82 (-1,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3681
    -0,0040 (-0,29 %)
     

Électroménager : pourquoi les prix vont grimper à la rentrée 2021

·1 min de lecture

Grille-pain, lave-vaisselle, bouilloire, réfrigérateur... pour les personnes qui souhaitent acheter des produits électroménagers neufs, mieux vaut ne pas tarder. Les prix vont s'envoler à partir de la rentrée 2021, rapporte le Journal de 20 heures de TF1, lundi 26 juillet 2021. En cause, le manque de matières premières. Zahra Mamodaly, gérante d'une boutique dans le 14e arrondissement de Paris, a déjà remarqué une hausse du prix d'achat : "Tous les produits que j'ai augmentent de 5 à 10 % toutes les semaines, à chaque fois que je passe une commande auprès de mes fournisseurs", déplore-t-elle auprès de nos confrères.

Le groupe Seb a annoncé une hausse de 5 à 10 % sur une large gamme de ses produits à partir du 1er septembre 2021. Après avoir compensé l'augmentation des coûts des matières premières grâce à des ventes record au premier semestre 2021, le leader mondial du petit électroménager anticipe une dégradation à venir, comme l'expliquaient Les Échos le vendredi 23 juillet 2021. Dans une interview accordée à L'Obs le 27 juin, Stanislas de Gramont, directeur général délégué de la société, déclarait : "Nous rencontrons des difficultés de différents ordres : des surcoûts, des problèmes de disponibilité, des retards de livraison… Toute la chaîne est grippée." En effet, avec la crise sanitaire de la Covid-19, plusieurs usines ont dû fermer leurs portes, expliquent nos confrères de la première chaîne. Un retard à rattraper de toute urgence... et qui va se répercuter sur le pouvoir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles