La bourse ferme dans 5 h 46 min

Électricité : cet imbroglio politique qui risque de peser sur vos factures

Les prix de l’électricité devraient repartir à la hausse l’an prochain. Comme attendu, les fournisseurs alternatifs se sont de nouveau rués sur l’énergie issue de la production nucléaire d’EDF, dans le cadre de l’Accès régulé à l’électricité nucléaire historique (Arenh). Ce mécanisme, instauré par la loi Nome de 2010 pour développer la concurrence sur le marché, oblige EDF à vendre un quart de sa production d’électricité à ses concurrents, au prix avantageux de 42 euros par MWh. Mais, pour ne pas complètement dépouiller le fournisseurs historiques, les demandes annuelles d’Arenh sont plafonnées à 100 TWh.

Problème : les fournisseurs alternatifs gagnent chaque année des parts de marché sur EDF et demandent donc des volumes toujours plus importants d’électricité issue du nucléaire. La semaine dernière, la Commission de régulation de l’énergie (Cre) a annoncé avoir reçu un total de demandes de 147 TWh d’électricité, de la part de 73 concurrents d’EDF. Un record. Elle devra donc procéder à une répartition du volume plafond (100 TWh), au prorata des demandes formulées. Les fournisseurs alternatifs recevront ainsi un volume correspondant à 68% de leur demande et devront combler le manque en s’approvisionnant sur les marchés de gros, plus chers.

Pour l’heure, ces prix de marchés restent relativement peu élevés : environ 48 euros le MWh, selon la Cre. “C’est certes plus cher que le tarif de l’Arenh, mais bien en-dessous des prix constatés l’an dernier à la même période”, rappelle le régulateur. On se souvient qu’à la fin 2018, les demandes de souscription à l’Arenh avaient déjà largement dépassé le plafond fixé par la loi. Et, dans un contexte de prix de marché très élevés, le gouvernement avait été contraint de suivre les recommandations de la Cre de rehausser le tarif réglementé de vente de l’électricité d’EDF, pour intégrer le surcoût de ses concurrents. Les tarifs réglementés avaient alors augmenté de 6% à la sortie de l’hiver, tout comme l’intégralité des offres indexées

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pots-de-vin et corruption : Ericsson va payer une très lourde amende aux Etats-Unis
Avec "Chérie s’occupe de vous", Evelyne Thomas fait un gros flop sur Chérie 25
"La France risque de plonger dans un marasme sans nom !”
Ouvrir un compte avec un selfie ? Ce sera bientôt possible
Wizz Air, Transavia, EasyJet... on connaît les grands gagnants de la faillite d'Aigle Azur