Publicité
Marchés français ouverture 4 h 31 min
  • Dow Jones

    38 949,02
    -23,39 (-0,06 %)
     
  • Nasdaq

    15 947,74
    -87,56 (-0,55 %)
     
  • Nikkei 225

    38 953,49
    -254,54 (-0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,0839
    -0,0004 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    16 586,51
    +49,66 (+0,30 %)
     
  • Bitcoin EUR

    56 590,98
    +4 017,17 (+7,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    5 069,76
    -8,42 (-0,17 %)
     

Électricité : Bruno Le Maire annonce une augmentation des tarifs de 8,6 à 9,8 % le 1er février

Capture d'écran TF1

Il l’avait promis, il l’a annoncé. Ce dimanche, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a dévoilé les nouvelles hausses tarifaires qui s'appliqueront sur les contrats d’électricité à partir du 1er février prochain. Sur le plateau du journal de 20 heures de TF1, le locataire de Bercy a annoncé que les factures d’électricité augmenteraient de 8,6 % sur « les tarifs de base » et de 9,8 % sur « les tarifs heure-pleine/heure-creuse ».

Ces annonces ne constituent aucune surprise. Depuis plusieurs mois, le gouvernement évoquait une nouvelle revalorisation des grilles tarifaires sur l’électricité. « De + 10 % maximum », avait précisé Bruno Le Maire en septembre dernier. Six mois plus tard, la TICFE (taxe intérieure de consommation finale d'électricité) sera rétablie à son niveau normal. Ce qui signifie la fin du « bouclier tarifaire », un paquet de mesures mises en place par le gouvernement pour aider les Français à lutter contre l’inflation.

Des comptes publics dans le rouge

Dès le mois prochain, l’électricité augmentera « en moyenne de 18 euros » pour une famille composée de « deux enfants et une maison individuelle », selon le locataire de Bercy, soit près de cent euros par an. Le ministre a donc clamé la fin du « quoi qu’il en coûte » et un « retour à la normale ». Mais il a aussi promis que cette hausse serait la dernière de « l’année 2024 ».

À lire aussi Agnès Pannier-Runacher assure que le prix de l’électricité n’augmentera « pas de plus de 10 % » en 2024

...
Lire la suite sur LeJDD